Cri d'alarme sur les fermetures de maternité ce jeudi 12 septembre sur France 3

Le 14 juin 2018 500 poupons, pour représenter les 500 naissances annuelles de l'hôpital appelées à disparaître, avaient été accrochés aux grilles de l’hôpital de Vierzon [production]

Alors que les fermetures de maternités se multiplient en France, où 40% ont fermé en vingt ans, soit plus de 330, France 3 consacre une soirée spéciale sur le sujet ce jeudi 12 septembre à partir du 21h05.

Après le film Sage Femme, comédie douce-amère réalisée en 2017 par Martin Provost, avec Catherine Frot, Catherine Deneuve, et Olivier Gourmet, les téléspectateurs auront rendez-vous à 23h05 avec un documentaire édifiant intitulé Maternité, le désert ou la vie.

«L'histoire d'une ville, Vierzon, esseulée au centre de la France qui a perdu un quart de sa population en une génération et qui voudrait enrayer le déclin» entame d'expliquer la voix-off. «C'est l'histoire aussi d'un hôpital public, premier employeur de la ville, qui n'en finit pas de péricliter... C'est l'histoire d'une maternité qui ne voudrait pas fermer.».

La maternité de Vierzon est une petite structure comme on n'en trouve presque plus en France et où, c'est un luxe aujourd'hui, les sages-femmes ont du temps à consacrer aux mamans. «C'est ce modèle-là qui est menacé», témoigne l'une des sage-femmes, ces «petites maternités sont sur la sellette»... 

Maternité, le désert ou la vie suit des sages-femmes, des habitants, des futures mamans et des élus du département du Cher tenter d'empêcher une fermeture qui semblait à l'époque devenir inévitable.

Bien que les 500 naissances annuelles placent la maternité au-dessus du seuil de fermeture automatique, menacent toujours le manque de gynécologues et la concurrence de Bourges, située à plus d'une heure de route...

Selon les chiffres du Monde, en 1997, 290 000 femmes en âge de procréer se trouvaient à 45 minutes ou plus d'une maternité, contre 716 000 aujourd'hui…

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles