D'où vient l'expression «être battu à plate couture» ?

Une expression apparue dans le domaine de la confection des vêtements.[© pa images/icon sport]

Lorsqu’une personne ou une équipe subit une défaite sans appel, on dit parfois qu’elle a été «battue à plate couture». Une expression dont l’origine remonte au XVe siècle, dans le domaine de la confection des ­vêtements.

A l’époque, les tissus étaient plus épais qu’aujourd’hui. Les coutures, boutonnières et ourlets ­gênaient souvent ceux qui les por­taient. On utilisait donc une latte pour les marteler afin de diminuer leur épaisseur.

Au siècle suivant, la pratique s’est transmise au théâtre, où l’un des personnages récurrents était un tailleur. Celui-ci apparaissait sur scène pour frapper avec enthousiasme son client, afin de rendre les coutures de ses vêtements moins ­­apparentes.

La victime était ainsi ­rossée sans avoir rien demandé, sous prétexte qu’il fallait la rendre plus élégante. Cette saynète, qui amusait le public, a fini par faire passer l’expression dans le langage courant.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles