D’où vient l’expression «être charrette» ?

Une expression qui provient du jargon des architectes. [© c. robbins/mood bo/rex/sipa]

Lorsqu’une personne est en retard sur un projet de travail, on dit parfois qu’elle «est charrette». Une expression remontant au XIXe siècle et qui est apparue dans le jargon des ­architectes.

A l’époque, lorsqu’ils étaient à la traîne au moment de rendre leur travail, les étudiants des Beaux-Arts de Paris avaient recours à de véritables charrettes de livreurs de la gare Montparnasse, près de leur école.

Ces véhicules transportaient en urgence les ­panneaux sur lesquels les architectes en herbe réalisaient leurs dessins, depuis leur atelier jusqu’à la salle des ­examens, au centre de la capitale. Il arrivait même que les étudiants les moins prévoyants mettent la dernière tou­che à leurs travaux sur la charrette.

Dans son roman L’œuvre, Emile Zola a ainsi utilisé l’expression pour décrire des étudiants retardataires s’exclamant : «Oh ! que je suis en charrette !»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles