Quelle est l'origine du «Black Friday» ?

Aux Etats-Unis, plus de 60 milliards de dollars sont dépensés en quelques heures chaque année. Aux Etats-Unis, plus de 60 milliards de dollars sont dépensés en quelques heures chaque année.[© Mark RALSTON / AFP]

De nombreuses enseignes vont proposer, ce vendredi 29 novembre, des ­rabais importants à l’occasion du «Black Friday», ou «vendredi noir».

Une tradition importée des Etats-Unis où, depuis 1952, le lendemain du repas de Thanksgiving (fixé au quatrième jeudi de novembre) mar­que le début de la période des achats de Noël.

A l’époque, les ­commerçants proposaient des ristournes pour profiter de ce jour férié outre-Atlantique. Les Américains se sont peu à peu rués dans les ­magasins, pour effectuer leurs ­premières courses avant le réveillon.

Selon la croyance populaire, ces ventes monstres permettaient alors aux entreprises de ne pas écrire leurs comptes en rouge, couleur ­synonyme de déficit, mais en noir, d’où le nom de «Black Friday». L’engouement est tel aujourd’hui, qu’aux Etats-Unis, plus de 60 milliards de dollars sont dépensés en quelques heures.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles