D’où vient l’expression «être au trente-sixième dessous» ?

Une expression qui provient du monde du théâtre.[© west coast surfer/moo/rex/sipa]

Lorsqu’une personne est en souffrance, sur le plan physique ou bien psychologique, on dit parfois qu’elle «est au 36e dessous». Une expression née dans le courant du XIXe siècle, au sein de l’univers théâtral.

A l’époque, on disait «être  au troisième dessous», en référence aux trois sous-sols fréquemment cons­truits sous la scène dans les opéras et les théâtres qui permettaient de manœuvrer les décors.

En effet, quand une pièce était huée par les spectateurs, il pouvait arriver que les comédiens soient contraints de se réfugier au dernier niveau inférieur, là où étaient entreposés les accessoires. Par extension, la locution a désigné toutes les formes d’échecs.

L’idée d’exagérer jusqu’au «trente-sixième dessous» est ensuite apparue dans le langage courant pour  exprimer un état encore plus dramatique, tandis que l’expression perdait sa référence théâtrale.x

À suivre aussi

Bon à savoir D'où vient l'expression «faire des jérémiades» ?
Bon à savoir D'où vient l'expression «monter au créneau» ?
Dans la bibliothèque de l'Institut de France.
Bon à savoir D'où vient l'expression «avoir un violon d’Ingres» ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles