L'équipage d'Energy Explorer dévoile son incroyable odyssée

Energy Explorer, impressionnant modèle de mobilité verte, navigue pour promouvoir un monde plus durable, plus responsable.[Memento]

Alors que la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25 se tient à Madrid jusqu’au 13 décembre, Canal+ diffuse ce mercredi 11 décembre à 21h le documentaire «Energy Observer, les messagers de la Terre».

Respectivement capitaine et chef d'expédition, le navigateur Victorien Erussard et le journaliste Jérôme Delafosse, ainsi que l'équipage d'Energy Observer, ont mis au point le premier navire autonome, capable de puiser son énergie dans la nature sans la détruire, à savoir capable de fonctionner grâce aux énergies renouvelables et à l’hydrogène. 

Après deux années de navigation et d'optimisation, Energy Observer a accompli une navigation historique, la plus longue depuis son départ de Saint-Malo en 2017, devenant ainsi le premier navire au monde à rejoindre le cercle polaire arctique uniquement propulsé aux énergies renouvelables et à l'hydrogène, un périple long de 5000Km entre Saint-Pétersbourg et Longyearbyen au Spitzberg - la plus grande île de l’archipel du Svalbard et lieu habité le plus au nord du monde - en longeant la côte ouest de la Norvège. 

Riche des commentaires de scientifiques, le documentaire retrace ce projet destiné à alerter sur la nécessité impérieuse et urgente de préserver l’environnement ainsi que la faisabilité d’une transition énergétique en bonne intelligence.

Une passionnante aventure scientifique mais aussi humaine pour nous réconcilier avec la nature au travers d'escapades à la découverte d'écosystèmes uniques en leur genre, et de lieux insolites comme une ancienne mine de charbon abandonnée à la fin des années 1990 que l'équipage a visité lors de sa navigation vers le Spitzberg.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles