Tout savoir sur «Boyard Land», le spin-off de «Fort Boyard» à découvrir le 21 décembre sur France 2

L'émission a été tournée à Boran-sur- Oise, dans un ancien centre nautique de 7 hectares [Philippe LE ROUX - ALP]

France 2 ouvrira les portes de son parc d'attraction «Boyard Land» le 21 décembre prochain. Avec ce nouveau divertissement décliné du célèbre jeu «Fort Boyard» qui a fêté cette année ses 30 ans, France 2 entend poursuivre de dynamiser son antenne.

Après «La course aux champions» qui n'a malheureusement pas été plébiscitée, France 2 souhaite lancer une nouvelle marque à destination de tous les publics. Produite par Adventure Line Productions, et présentée par l'animateur de «Fort Boyard» Olivier Minne en personne, «Boyard Land» met en scène quelques-uns des acteurs du célèbre jeu de France 2, mais dans d'autres rôles, à l'instar du Chef Willy Rovelli qui devient ici le directeur redoutable et un brin mégalo d'un parc d'attraction, lieu, raconte l'histoire, autrefois abandonné par le Père Fouras, dans lequel les participants vont évoluer.

changement de décor

Ce n'est pas le Fort qui les accueille, mais un parc d'attraction donc, que France 2 a réhabilité dans une ancienne base de loisirs de l'Oise à l'abandon et dont le charme désuet participe à créer une ambiance étrange (et parfois effrayante) inspirée de l'univers du cirque et des freaks shows, une atmosphère très imprégnée des films de Tim Burton ou de «The Greatest Man».

LE PRINCIPE

Comme dans «Fort Boyard», ce sont des personnalités qui sont conviées à jouer. Ici elles s'affrontent en équipe de quatre, une rouge contre une blanche, et tentent de faire gagner un maximum de Boyards (montant des gains plafonné à 15 000 euros) pour les reverser à des associations. Chaque équipe démarre avec 100 Boyards en poche qu'elles devront utiliser pour, comme à la fête foraine, s'acheter des tickets pour les attractions, des tickets dont les prix varient en fonction du temps plus ou moins long qu'ils donnent pour accomplir l'épreuve. 

boyard_land_copyright_philippe_le_roux_-_ftv_5de7a16060ba9.jpg

© Philippe Le Roux / FTV

Les épreuves

Elles sont inspirées des classiques des fêtes foraines telles que les voitures électriques, les pinces, ou les maisons hantées... Ici pas de clé à récupérer, mais des oursons qui peuvent permettre de récolter 20 Boyards. Certaines épreuves sont réservées à une équipe comme le Boyard Coaster dans lequel un candidat passe un parcours d'obstacles avant de se jeter dans le vide pour attraper un ourson, ou Les Pinces jeu dans lequel un participant est suspendu allongé, yeux bandés et bras prisonniers d'une gaine en plastique sur une planche au dessus du vide avec pour mission de récupérer au sol des oursons parmi des dizaines de rats alors qu'un coéquipier le déplace de gauche à droite et de bas en haut grâce à des manettes. 

boyard_land_-_emission_b_5de7a3b2951b8.jpg

© Philippe Le Roux / FTV

D'autres épreuves font s'affronter les deux équipes en même temps comme dans un labyrinthe parsemé de pièges ou le Super Boyard Kart, une course de karts électriques... En fin de jeu, pas de tigres, ni de salle du trésor non plus, mais une grande roue haute de 18 mètres, soit six étages, qu'un candidat de chaque équipe va devoir escalader à mains nues pour faire tomber les Boyards.

Les personnages

«Boyard Land» met en scène toute une galerie de personnages parmi lesquels les téléspectateurs découvriront Pass'idrôle, un effrayant clown capable de glacer le sang des coulrophobes (et pour les plus petits assurément capable de créer toute une génération de phobiques); Passe Moilesucre, une femme de petite taille aux cheveux roses comme une barbe à papa, Passe Laseconde, au volant des voiturettes qui conduisent les candidats d'une attraction à l'autre; Monsieur Moustache, Madame Barbe... ou encore la Fée Roni, interprétée par l'humoriste Nicole Ferroni.

 

La composition des équipes de la première émission

Vitaa, Slimane, Amel Bent et Mickael Miro joueront dans l'équipe rouge pour l'association Juste Humain qui soutient les enfants hospitalisés et atteints d'un cancer, ainsi que pour l'association De l'espoir pour Enzo qui tente de faire connaître la maladie neuro-dégénérative qui affecte le petit garçon et de récolter des fonds pour assurer ses soins.

boyard_land_-_emission_b_copyright_philippe_le_roux_-_alp_5de7a1cc610c8.jpg

© Philippe Le Roux / FTV

Jarry, Frédéric Bousquet, Ariane Brodier et Christelle Cholet joueront quant à eux dans l'équipe blanche pour l'association NaturDrive qui vise à étudier, préserver et protéger l’environnement marin grâce aux sciences participatives.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles