Aurélie Muller 4e du 10 km en eau libre à l'Euro

Les nageuses s'élancent pour le 10 km en eau libre lors des Championnats d'Europe, le 13 août 2014 à Berlin [Tobias Schwarz / AFP] Les nageuses s'élancent pour le 10 km en eau libre lors des Championnats d'Europe, le 13 août 2014 à Berlin [Tobias Schwarz / AFP]

Aurélie Muller, en tête en toute fin de course, a été coiffée au sprint par la Néerlandaise Sharon van Rouwendaal, élève du charismatique Philippe Lucas, sur le 10 km en eau libre de l'Euro-2014 de natation, mercredi à Berlin.

Muller a terminé 4e (1h56:09.2), soit à un peu plus de 2 secondes de Rouwendaal (1h56:06.9), une jeune venue sur l'eau libre qui s'est offert son premier grand titre à 20 ans à un train d'enfer. La championne olympique en titre, la Hongroise Eva Risztov s'est contentée de l'argent (1h56:08.0).

La course s'est déroulée dans une eau à bonne température (23°), le vent n'a que peu soufflé et pour une fois, les filles ont été plutôt fair-play. En clair, il n'y a eu que peu de coups entre les concurrentes.

Vice-championne du monde 2011 sur 5 km, Muller n'a pas démérité même si elle a péché sur le sprint final, un point-clé dans une épreuve longue mais que l'enjeu olympique a rendu très rapide.

"Je suis à la fois très contente et un peu déçue. Si la médaille avait été là, c'aurait été un peu mieux. Mais je reviens de loin", a-t-elle souligné.

La nageuse de Sarreguemines s'est entraînée seule cette année après s'être séparée il y a plusieurs mois de son coach depuis 10 ans, Olivier Antoine.

- La 50e allemande -

A 24 ans, elle s'est lancé un nouveau défi pour les deux dernières années de sa carrière, qui, elle espère, la mèneront aux JO de Rio en 2016. En septembre, elle s'installera à Victoria, au Canada, sous la houlette d'un spécialiste de l'eau libre, Ron Jack. Elle n'en a pas encore fini avec les Euros, elle sera en lice sur le 1500 m libre, vendredi 22 août.

Muller n'a pas du tout été surprise par la performance de Rouwendaal, qui l'avait battue avec plus de 3 minutes d'avance lors des Championnats de France mi-juin à Sète.

Licenciée à Sarcelles, la Néerlandaise s'entraîne depuis 3 ans avec Lucas. Installée désormais à Narbonne, elle s'était déjà illustrée en bassin avec une médaille de bronze sur 200 m dos aux Mondiaux-2011 à Shanghai (grand bassin) mais n'avait encore jamais participé à un grand championnat en eau libre.

Chez les messieurs, le 5 km messieurs, non olympique et disputé en contre-la-montre, a sacré le Britannique Daniel Fogg (53:41.4), devant un duo allemand.

Le jeune Rolf Muffels (54:01.8), 19 ans, et le vieux Thomas Lurz (54:02.6), 34 ans, ont apporté les 50e et 51e médailles européennes pour l'Allemagne en eau libre.

Vous aimerez aussi

Natation Championnats de France 2018 : Charlotte Bonnet ne se cache plus
initiative Le grand plongeon grâce au Secours populaire
Natation Ryan Lochte suit une cure de désintoxication à l’alcool

Ailleurs sur le web

Derniers articles