Une revanche Senna contre Prost à Pékin ?

Aysrton Senna et Alain Prost, en 1986.[STF / AFP]

Le premier "e-Prix" de Formule Electrique de l'histoire du sport automobile, samedi à Pékin, voit s'affronter le neveu d'Ayrton Senna et le fils d'Alain Prost, mais finies les vieilles rivalités du passé, assure à l'AFP le Français quadruple champion du monde.

 

A la fin des années 1980 et au début des années 1990, la lutte acharnée, qui avait opposé les deux légendes de la F1 sur les circuits, a marqué les esprits. Personne n'a oublié non plus la réconciliation de Prost et de Senna, peu avant la mort brutale du Brésilien, le 1er mai 1994 sur le tracé d'Imola.

Aujourd'hui Nicolas Prost (au sein de l'écurie e-DAMS) et Bruno Senna (chez les Indiens de Mahindra Racing) font partie d'une nouvelle génération ouvrant une "nouvelle page" qui n'a "rien à voir" avec les "histoires d'il y a vingt ans", explique Alain Prost.

Le "Professeur" s'est très tôt impliqué dans ce nouveau Championnat de Formule E, souhaité, voulu et enfin créé par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Le tout premier "e-Prix" verra 20 Spark-Renault SRT-01, rigoureusement identiques, s'aligner sur la grille de départ.

Les monoplaces passeront au pied du Nid d'oiseau, le fameux célèbre Stade olympique de Pékin. Dans l'une prendra également place le fils de Nelson Piquet. Un autre nom illustre de la F1.

 

"C'est excitant"

"C'est excitant. Assurément, c'est bon pour le championnat de ressusciter des noms s'étant illustrés dans les combats passés", a estimé vendredi Bruno Senna, face à des journalistes chinois visiblement ravis à la perspective de couvrir une compétition automobile à Pékin.

La capitale chinoise est en effet bien plus souvent montrée sous un jour défavorable, saturée d'embouteillages et étouffant dans la pollution atmosphérique.

"Bien entendu, moi, Nico (Prost) et Nelson (Piquet Jr) avons d'excellentes relations, ce qui est assez différent de la situation qui prévalait entre les membres de nos familles", a poursuivi, hilare, Bruno Senna.

Il a ensuite posé pour une photo, entouré des autres compétiteurs, près du circuit urbain de 3,5 km que des ouvriers achevaient de monter.

Le public local aura samedi la possibilité d'apporter son appui à un pilote chinois, Ho-Pin Tung. Dans tous les sens du terme, puisqu'un système original baptisé "Fan boost" permettra aux supporteurs votant les plus nombreux sur les réseaux sociaux d'offrir cinq secondes de puissance supplémentaire (50 CV environ) à leur pilote favori, pendant la course.

Une réforme qui a fait grincer quelques dents, pour finalement rallier d'autres noms, dont Alain Prost. Car tout est nouveau dans la Formule E. Et d'abord les sensations au volant.

 

Le bruit du vent et pas du moteur

"Pour un pilote, la première chose qui vous frappe à la sortie des stands, c'est le bruit du vent qui enveloppe votre casque, au lieu du bruit du moteur hurlant derrière vous", décrit Ho-Pin Tung. "Cela dit, la voiture fait quand même pas mal de bruit".

Quant au choix de Pékin et de la Chine pour le premier "e-Prix", il ne résulte pas du hasard. "Le plus gros marché automobile du monde, le pays le plus peuplé du monde, la capitale de ce pays, cela adresse un message très fort", résume Alejandro Agag, le promoteur de la Formule E choisi par la FIA.

"Et le gouvernement à Pékin est très impliqué dans la promotion des véhicules électriques, dans la lutte contre la pollution dans les villes", ajoute-t-il.

"On a un concept de course différent, c'est-à-dire uniquement dans les centre-villes, pour crédibiliser la voiture électrique à l'endroit où elle devrait être la plus grande partie du temps, c'est-à-dire dans les villes", confirme Alain Prost.

La Formule E, "en dehors de la compétition, doit être une sorte de laboratoire pour une discipline et surtout pour une technologie complètement nouvelles", dit-il.

Après Pékin, le championnat de Formule E voyagera dans d'autres métropoles mondiales, de Putrajaya (Malaisie) à Berlin et Londres, en passant par l'Amérique du Sud (Punta del Este, Buenos Aires), l'Amérique du Nord (Long Beach, Miami) et Monaco.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles