Les courses hippiques, une passion au grand galop

2 250 courses d’obstacles sont organisées chaque année en France, des épreuves de haies, de steeple-chases et de cross-countries.[DR]

Vue des tribunes des hippodro­mes, la course de galop se révèle particulièrement impressionnante. Plus de 7 000 événements par an dans les hippodromes.

 

Pendant quelques minutes, les spectateurs retiennent leur souffle, croisant les doigts pour que leur favori arrive en tête. Cette épreuve permet d’admirer la puissance et la vitesse des chevaux lancés à pleine allure.

Les plus grands champions parviennent à atteindre 65 kilomètres/heure lors des courses de plat. C’est le type de compétition le plus couru dans le monde, mais aussi en France, avec quelque 4 900 événements inscrits au calendrier en 2013.

Le nombre de courses d’obstacles s’élève quant à lui à presque 2 250, comprenant à la fois les épreuves de haies, les steeple-chases et les cross-countries. Des ­règles spécifiques s’appliquent à chacune.

Le plat se dispute sur des distances comprises entre 800 et 4 000 mètres, la distance reine étant de 2 400 mètres, celle du célèbre Qatar Prix de l’Arc de Triomphe.

Les parcours vont de 2 500 à 7 300 mètres pour les courses d’obstacles, dont les plus prestigieuses ont lieu sur l’hippodrome d’Auteuil.

 

Le pur-sang, seigneur de la piste

Dans tous les cas, le poids porté par le cheval est la principale contrainte, évaluée lors de la pesée qui se fait avec la selle et avant la compétition. Le jockey et son matériel ne peuvent pas peser moins de 51 kilos sur le plat et 61 kilos dans les courses d’obstacles.

Plusieurs catégories existent, chacune définissant un ­niveau d’excellence. Les classements permettent ainsi de déceler et de confirmer les meilleurs chevaux.

Seigneur des hippodromes, le pur-sang allie beauté et performance sportive. Né de croisement entre ­étalons arabes purs et juments ­anglaises, il s’inscrit dans une généalogie aussi longue que réputée.

Au cours de l’histoire hippique, certains de ces galopeurs sont devenus de véritables stars, à l’image de la ­jument Trêve, entraînée par Christiane Head, et qui est entrée dans la ­légende grâce à son palmarès. Une fois leur parcours de compétiteur achevé, certains donnent naissance à de nouvelles lignées. Cette recherche de la perfection aboutit à des compétitions pleines de sensations fortes.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles