Mondial de handball : comment la France a mis la Slovénie dans les meilleures conditions pour l'affronter

La Slovénie connait le jeu des Bleus par cœur : elle les a affrontés deux fois avant ce Mondial.[AFP]

Les Slovènes, adversaires des Bleus en demi-finale du Mondial de hand ce jeudi, n’ont rien d’un adversaire facile à manœuvrer. Et pour créer l’exploit, ils pourraient bien bénéficier de l'aide involontaire de l'équipe de France.

La Slovénie connait le jeu des Bleus par cœur

Quoi de mieux que d'affronter une équipe deux fois avant une compétition pour connaître les moindres détails de ses combinaisons tactiques et identifier les relations entre ses joueurs ? Sans encore savoir qu'ils les retrouveraient pendant le Mondial, les Français, en disputant leurs deux derniers matches de préparation contre les Slovènes, leur ont offert une occasion en or d’assimiler la grille de lecture de leurs différents systèmes de jeu. Pour rappel, la bande à Dinart avait difficilement dominé son adversaire (29-27), avant de mieux maîtriser son sujet (33-26) lors du deuxième acte.

La Slovénie connait le nouveau Bercy comme sa poche

A se demander si les organisateurs de ce Mondial ne l’ont pas fait exprès. Après avoir terminé, comme il était presque imaginable à l’avance, deuxième du groupe B derrière l’intouchable Espagne, la Slovénie a bénéficié du calendrier préétabli de la phase finale, afin de disputer son huitième de finale face à la Russie dans la nouvelle arène de Bercy. Rebelote en quart de finale contre le Qatar. En deux matches, les hommes de Veselin Vujovic ont largement eu le temps de développer leurs repères et leurs petites habitudes dans l’écrin récemment rénové du XIIe arrondissement parisien. De quoi faire pencher la balance en leur faveur contre une France qui n’y a disputé que le match d’ouverture, il y a quinze jours ?

A lire aussi : France-Slovénie, en demi-finale du Mondial de handball : à quelle heure et sur quelle chaîne ?

Les meilleurs Slovènes se sont aguerris en France

Si la Slovénie en est là aujourd’hui, c’est en partie grâce à quatre de ses joueurs les plus précieux. Les gauchers Jure Dolenec et Vid Kavticnik, le capitaine, mais aussi Matej Kber et Borut Mackovsek. Et ces quatre-là évoluent ensemble à Montpellier, jouant les premiers rôles dans un championnat de France qui a pris de l’épaisseur depuis l’arrivée des Qataris au PSG. De quoi élever leur niveau de jeu tout en leur offrant l’opportunité de poursuivre leur progression.

Jure Dolenec peut, à ce titre, en témoigner. Celui qui ne cesse de tirer vers le haut sa sélection nationale dans ce Mondial rejoindra dès la fin de saison le prestigieux club de Barcelone. Enfin, le passage en France des Slovènes leur a permis de maîtriser notre langue, ce qui pourrait bien contribuer à faciliter la compréhension d'annonces de jeu ou de consignes pendant le match. Vous avez dit parano ?

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles