Les entrepreneurs cachent mal leur inquiétude

Le baromètre Ifo du climat des affaires en Allemagne s'est encore amélioré en mars, bien que très légèrement, pour le cinquième mois consécutif, déjouant les pronostics des analystes qui attendaient une stagnation voire un léger recul.[AFP]

Le baromètre Ifo du climat des affaires en Allemagne s'est encore amélioré en mars, bien que très légèrement, pour le cinquième mois consécutif, déjouant les pronostics des analystes qui attendaient une stagnation voire un léger recul.

L'Ifo affiche 109,8 points en mars contre 109,7 points en février, a annoncé lundi une porte-parole de l'institut du même nom qui réalise l'enquête mensuelle.

Le chiffre de février a été revu légèrement en hausse (109,6 points annoncés auparavant).

La plupart des analystes attendaient une stagnation de cet indicateur en mars, voire un recul (à 109,5 points par exemple pour le consensus réuni par l'agence Dow Jones Newswires), en raison de la baisse des entrées de commandes pour l'industrie allemande et la résurgence des inquiétudes sur la croissance de l'économie mondiale.

D'ailleurs, selon l'Ifo, certes le baromètre progresse une nouvelle fois mais il reflète surtout l'apparition de ces inquiétudes.

"L'amélioration des attentes a été moins forte et la situation des affaires courantes n'a pas montré de signe d'amélioration", a commenté l'institut dans un communiqué, soulignant que "l'économie allemande a perdu de son élan".

Pour Carsten Brzeski, économiste de la banque ING, "malgré la persistance de l'optimisme, l'économie allemande fait face à deux ou trois nouveaux défis. Des prix du pétrole élevés, des mesures de rigueur dans presque tous les autres pays de la zone euro et le ralentissement de l'économie chinoise qui érodent tant la demande intérieure qu'extérieure".

Vous aimerez aussi

Arabie Saoudite Mort de Jamal Khashoggi : l'Allemagne ne fournit plus d'armes à Ryad
Faits divers Allemagne : un cheval meurt en traversant le pare-brise d'une voiture
Diplomatie Brexit : la possibilité d'un accord «toujours là» selon Merkel

Ailleurs sur le web

Derniers articles