Pourquoi les Français épargnent autant ?

Le Livret A, plan d'épargne préféré des Français, apporte moins que l'inflation.[LOIC VENANCE / AFP]

Du jamais-vu depuis 1983 ! Le taux d’épargne des Français a atteint un niveau record en 2011 à 16,8% du revenu disponible brut. Il a même atteint les 17% au troisième trimestre, avant que les Français ne puisent sur cette abondante épargne faire leurs achats de Noël.

Il faut dire que les Français sont traditionnellement de grands épargnants. Le taux d’épargne des Américains, par exemple, n’a jamais dépassé les 7%, tandis que les britanniques affichent un ratio de 5%. En Europe, seuls les Allemands font mieux que les Français avec un taux d’épargne de 17,2%.

Il existe plusieurs explications à cette tendance. D’abord, pour des raisons conjoncturelles, les ménages ont tendance à mettre de côté par peur de l’avenir. La crise, le chômage, la stagnation des salaires les poussent à jouer la carte de l’épargne de précaution. Mais il y a aussi un « effet richesse » dû à la hausse des prix de l’immobilier qui revalorise le patrimoine des ménages. Ce phénomène a été amplifié par le fait que les Français sont de plus en plus propriétaires. Les taux d’intérêts historiquement bas de ces dernières années ont poussé les ménages à acheter.

Mais l’épargne est de moins en moins rémunératrice. Depuis quelques mois, le très populaire Livret A rapporte ainsi moins que l’inflation. De nombreux économistes s’attendent donc à un taux d’épargne un peu moins fort cette année. 

Découvrez l'infographie sur le taux d'épargne des Français.

Vous aimerez aussi

Le rendement moyen des contrats d'assurance-vie les plus répandus s'élevait à 1,7 % en 2018, contre 1,8 % pour l'inflation.
placements L'assurance-vie ferait perdre de l'argent aux Français
Banque Comment mieux gérer son argent
Banque Placements verts : l’épargne en mode écolo

Ailleurs sur le web

Derniers articles