Record de 370 milliards de dommages en 2011

Les catastrophes naturelles ou causées par l'homme ont causé des dommages économiques (assurés et non assurés) de 370 milliards de dollars l'an dernier, un montant record, selon des chiffres définitifs publiés mercredi par le réassureur Swiss Re.[AFP/Archives]

Les catastrophes naturelles ou causées par l'homme ont causé des dommages économiques (assurés et non assurés) de 370 milliards de dollars l'an dernier, un montant record, selon des chiffres définitifs publiés mercredi par le réassureur Swiss Re.

Le 15 décembre 2011, Swiss Re avait publié une estimation provisoire faisant état de 350 milliards USD de dommages économiques.

La facture que devront payer les assureurs suite à ces catastrophes s'élève à 116 milliards USD, soit une hausse de 142% par rapport à 2010, soit 110 mds au titre des catastrophes naturelles et 6 mds au titre des catastrophes techniques.

L'année 2011 restera ainsi la deuxième année la plus coûteuse pour la profession, après 2005.

En 2010, les catastrophes avaient causé des dommages (assurés et non assurés) nettement moindres, avec 226 milliards USD seulement.

Le tremblement de terre au Japon en mars 2011, représente à lui seul 57% des dommages économiques de l'an dernier.

En 2011, outre les tremblements de terre au Japon et en Nouvelle-Zélande, d'importantes inondations en Thaïlande et en Australie ont alourdi la facture, de même que deux ouragans aux Etats-Unis.

Les pertes assurées dues aux tremblements de terre en 2011 ont atteint le montant record de 47 milliards USD pour la profession, soit 35 milliards pour le Japon et 12 milliards pour la Nouvelles Zélande.

Ces pertes assurées ne représentent cependant qu'une infime partie des pertes économiques dues à ces deux catastrophes, qui sont estimées à 210 milliards USD.

L'Australie a connu pour sa part en 2011 les pires inondations de son histoire en termes de dommages, avec 2 milliards USD de pertes assurées.

Cependant, l'Australie est largement dépassée par la Thaïlande et les dommages résultant de l'inondation de juillet 2011, qui sont "les plus élevés de tous les temps pour une inondation fluviale", avec 12 milliards USD de dommages assurés.

Les 3 catastrophes les plus coûteuses pour le secteur de l'assurance ont été en 2011: le tsunami au Japon (35 mds, 11 mars 2011), le séisme en Nouvelle-Zélande (12 mds, 22 février 2011), et les inondations en Thaïlande (12 mds, 27 juillet 2011).

Vous aimerez aussi

Météo Quelle indemnisation face aux catastrophes naturelles ?
assurances Inondations : que faire pour être indemnisé ?
placements En 2017, la collecte du livret A a atteint son meilleur niveau en quatre ans

Ailleurs sur le web

Derniers articles