Roissy promet luxe, services et fluidité

Nouvelle salle d'embarquement, terminal dédié au trafic européen, contrôle sûreté simplifié: Air France et ADP promettent qualité de service, fluidité et luxe pour attirer toujours plus de passagers à l'international dans un hub modernisé.[AFP]

Nouvelle salle d'embarquement, terminal dédié au trafic européen, contrôle sûreté simplifié: Air France et ADP promettent qualité de service, fluidité et luxe pour attirer toujours plus de passagers à l'international dans un hub modernisé.

"Le hub est un outil essentiel, c'est un vaisseau amiral pour organiser le voyage de nos passagers. Un passager sur deux est en correspondance à Roissy", a déclaré Alexandre de Juniac, PDG d'Air France, lors d'une conférence de presse vendredi à l'aéroport parisien, deuxième plateforme européenne après Heathrow.

L'enjeu de la modernisation de la plateforme de correspondances (hub) est d'améliorer la productivité, la qualité de service et par conséquent, l'image de l'aéroport, a de son côté résumé Pierre Graff, PDG d'aéroports de Paris (ADP).

"On s'est inspiré de nombreux aéroports dans le monde. Les passagers veulent de grands espaces, une grande hauteur de plafond, énormément de boutiques, de la lumière et la possibilité de voir le tarmac. C'est tout cela", a-t-il commenté, conscient du déficit d'image de Roissy lié au vieillissement de certains terminaux et d'un accès difficile à la plateforme faute de liaison rapide avec Paris.

Le hub d'Air France, ce sont 25.000 opportunités de correspondances hebdomadaires. "Le hub de CDG est de loin le premier en Europe. Si on ajoute nos deux hubs Schipol et Rome avec nos partenaires KLM et Alitalia, ce sont 35.000 correspondances par semaine", a poursuivi M. de Juniac.

La pièce maîtresse du hub version 2012 sera la mise en service, début juillet avant les grands départs en vacances, d'une salle d'embarquement dédiée aux vols long-courriers, baptisée "S4".

Le S4 complètera le hub initial dédié à l'alliance SkyTeam qui regroupe une quinzaine de compagnies sous la houlette d'Air France-KLM.

Représentant un investissement de 580 millions d'euros pour ADP, il pourra accueillir jusqu'à 7,8 millions de passagers et permettra à Air France de concentrer son activité à l'est de la plateforme, dans les terminaux 2E, 2F et 2G.

A terme, le hub Charles-de-Gaulle pourra accueillir près de 42 millions de passagers par an (contre 34 millions de passagers aujourd'hui) en recevant simultanément 7 super jumbos d'Airbus A380.

L'ouverture du satellite conduira en outre à la réorganisation du terminal 2F pour accueillir fin 2012 uniquement des vols dédiés au trafic européen.

"Les passagers en provenance de l'espace Schengen emprunteront des parcours de correspondance plus simples, plus agréables et plus rapides", assurent Air France et ADP.

L'objectif est de réduire le temps de trajet dans les aérogares et la durée des correspondances estimée à une heure en moyenne aujourd'hui. Le voyageur devrait ainsi s'épargner environ 10 minutes de marche.

En dédiant un terminal aux vols Schengen, les passagers en correspondance pour l'international n'auront plus à repasser par le filtre sûreté.

Air France et ADP estiment que le hub ainsi modernisé sera "dans les meilleurs standards des hubs américains", avec un accueil et des services de qualité pour les passagers.

Des agents multilingues d'Air France accueillent par exemple passagers indiens, tamouls, chinois ou coréens en correspondance pour les assister.

ADP mise enfin sur le luxe pour attirer la clientèle la plus fortunée.

"Dans le S4, la place représente deux fois la place Dauphine. Il y aura une avenue du luxe qui ressemble à l'avenue Montaigne. Et on y retrouve les plus belles marques dans ce satellite exceptionnel", a expliqué François Rubichon, numéro 2 d'ADP.

"On va offrir les marques les plus connues qui font rêver à l'étranger et que les passagers venus de l'étranger s'attendent à trouver à Roissy", a conclu Pierre Graff.

Roissy a enregistré l'an passé un trafic record de 61 millions de passagers.

Vous aimerez aussi

Aviation Un vol Air France fait demi-tour, faute d'autorisation pour survoler la Russie
Aviation Le copilote était ivre, Japan Airlines s'excuse pour le retard
Le 2 novembre 2018 dans un port de Jakarta, les équipes de recherche récupèrent des débris du vol de Lion Air qui s'est abîmé en mer  [BAY ISMOYO / AFP]
catastrophe Crash en Indonésie : les plongeurs continuent de repêcher des débris

Ailleurs sur le web

Derniers articles