Affrontements en marge d'une manifestation anti-BCE

De violents affrontements ont opposé policiers et manifestants venus protester contre la politique d'austérité imposée par l'UE et la BCE aux pays méditerranéens, samedi à Francfort (ouest de l'Allemagne), a-t-on appris auprès de la police.[AFP]

De violents affrontements ont opposé policiers et manifestants venus protester contre la politique d'austérité imposée par l'UE et la BCE aux pays méditerranéens, samedi à Francfort (ouest de l'Allemagne), a-t-on appris auprès de la police.

Un policier aurait été grièvement blessé, après avoir été atteint par des pierres. Il est en soins intensifs, mais la police n'a pas pu préciser si son pronostic vital était engagé.

Elle n'a pas non plus souhaité fournir de bilan pour les blessés, ni le nombre des interpellations, car l'intervention est toujours en cours.

Elle a évalué à 4.300 le nombre de manifestants venus à l'appel du collectif "M-31" (pour 31 mars), dans le cadre d'une "journée d'action européenne contre le capitalisme".

Du côté des organisateurs, on parlait de 6.000 participants, d'"au moins 200 interpellations" et de "nombreux blessés".

"De nombreuses personnes ont des hématomes, il y a au moins une fracture avérée, et de très nombreuses personnes incommodées par le gaz lacrymogène utilisé par la police", a expliqué à l'AFP un porte-parole.

Il a estimé que c'était la charge des policiers armés de matraques, après des jets de sachets de peinture sur la façade du siège de la Banque centrale européenne (BCE) à Francfort, qui avait fait dégénérer la situation.

Jusque là "nous (étions) plutôt satisfaits du déroulement de la manifestation et du nombre de gens venus pour montrer leur solidarité avec la lutte sociale des pays méditerranéens touchés par la politique d'austérité", a-t-il raconté.

"Je peux comprendre les gens qui ont jeté la peinture, même si ce n'était pas l'objet de la manifestation. (Mais) après la charge (de la police), on a dû appeler à la dispersion du cortège et de petits groupes se sont dispersés dans la ville", a-t-il ajouté.

Vous aimerez aussi

Kylian Mbappé et les Bleus devront se méfier d’une équipe d’Allemagne revancharde.
Football France-Allemagne en Ligue des nations : à quelle heure et sur quelle chaine ?
Markus Soeder, ministre-président de Bavière, membre de l'Union chrétienne-sociale (CSU), vote aux élections régionales avec sa femme Karin Soeder à Nuremberg, le 14 octobre 2018 [Odd ANDERSEN / AFP]
Allemagne Débâcle historique pour les alliés bavarois d'Angela Merkel
Allemagne Prise d'otage à la gare de Cologne : la police n'exclut pas un attentat

Ailleurs sur le web

Derniers articles