Fiducial ne reprendra pas Neo Security

Le logo de Neo Security[AFP/Archives]

La société de services aux entreprises Fiducial a retiré son offre de reprise de l'entreprise de gardiennage Neo Security, ont déclaré vendredi à l'AFP deux sources proches du dossier, ne laissant sur le tapis que la seule offre concurrente du groupe Alyan.

Fiducial aurait conditionné son offre à l'obtention d'aides de l'Etat et n'aurait "pas obtenu ce qu'il voulait", selon ces sources. Neo Security, branche opérationnelle de la holding Néo Sécurité, placée en redressement judiciaire le 18 juin, emploie 5.100 personnes.

Vous aimerez aussi

Social Blocages du 17 novembre : qui sont les «gilets jaunes» ?
Social Gilets jaunes : la contre-manifestation de cyclistes
Social Gilets jaunes : le gouvernement n'acceptera aucun «blocage total» le 17 novembre

Ailleurs sur le web

Derniers articles