Carrefour suspend ses projets d'expansion en Inde

Jean-Noël Bironneau, le directeur de Carrefour en Inde (g), parle aux médias près de New Delhi, le 11 mai 2010[AFP/Archives]

Le géant français de la grande distribution, Carrefour, a suspendu ses projets d'ouverture de nouvelles enseignes dans le commerce de gros en Inde en raison de la morosité du climat économique mondial, rapporte lundi le quotidien Business Standard.

Selon le quotidien, qui cite des sources sous couvert d'anonymat, Carrefour "est en train de rationaliser" ses projets d'expansion dans le pays émergent, où il a ouvert en décembre 2010 son premier magasin de gros.

Le français avait l'intention d'ouvrir une nouvelle enseigne à Pune (ouest) mais "c'est aujourd'hui (un projet) en attente", indique le quotidien, citant deux sources. Plusieurs autres ouvertures d'enseignes prévues en 2012 pourraient aussi être reportées, selon ces mêmes sources.

Six mois après avoir finalisé des baux pour 12 espaces commerciaux dans tout le pays, Carrefour a suspendu les projets d'embauche pour ces projets d'enseignes, ajoute le quotidien.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du groupe en Inde a décliné tout commentaire.

Carrefour, numéro deux mondial du secteur derrière l'américain Wal-Mart, opère aujourd'hui deux enseignes de gros, à New Delhi et Jaipur (nord-ouest), destinées aux professionnels de la restauration, aux administrations et aux petits commerçants locaux.

Le nouveau patron du groupe, Georges Plassat, promu PDG fin mai, a demandé trois ans pour redresser le géant de la distribution par des économies de structure et des arbitrages sur sa présence à l'international.

Outre la France, Carrefour est en difficulté dans le sud de l'Europe frappé par la crise mais il a entrepris de se développer dans les pays émergents, notamment en Amérique latine.

A l'instar de ses concurrents, le français espérait que son arrivée en Inde débouche sur la création d'hypermarchés dans un pays de plus de 1,1 milliard d'habitants d'où émerge une solide classe moyenne de plus de 300 millions de personnes.

Mais la réforme proposée par le gouvernement pour ouvrir le marché de la grande distribution aux multinationales étrangères a été enterrée jusqu'à nouvel ordre l'an dernier face à l'opposition virulente des petits commerçants et d'une partie de la classe politique.

Vous aimerez aussi

Emploi Carrefour : l'Etat sera «très vigilant» sur le plan annoncé pour les salariés, prévient Le Maire
Emploi Plan de transformation à haut risque pour Carrefour, en difficultés
Un magasin Costco à Woodbridge, en Virginie [SAUL LOEB / AFP/Archives]
France Costco s'implante en France

Ailleurs sur le web

Derniers articles