Emprunt de 9 milliards d'euros pour la France la semaine dernière

Un employé travaille le 14 décembre 2009 au sein de l'Agence France Trésor, au ministère des Finances à Paris[AFP/Archives]

La France a levé 9,373 milliards d'euros à moyen et long termes sur le marché lors de son emprunt de jeudi, après prise en compte des offres non compétitives (ONC), a annoncé lundi l'Agence France Trésor (AFT)

Le Trésor avait bénéficié de taux d'emprunt très peu élevés et tout près du plus bas historique sur l'échéance de référence à 10 ans.

Lors de cette émission, qui a suscité une demande deux à trois fois supérieure à l'offre, le Trésor comptait emprunter entre 7 et 8 milliards d'euros, selon l'AFT, chargée de placer la dette française sur le marché.

Les taux ont reculé sur deux des trois lignes proposées par rapport aux dernières émissions comparables, signe que la dette française est toujours très prisée des investisseurs.

Sur la ligne à échéance le 25 octobre 2019, les ONC se sont établies à 125 millions d'euros, portant le montant total de l'adjudication à 1,875 milliard d'euros, au taux de 2,02%, contre 2,48% lors de la dernière opération similaire le 1er mars.

Sur l'échéance de référence à 10 ans (25 avril 2022), les ONC se sont établies à 1,086 milliard d'euros, portant le montant total de l'adjudication à 5,757 milliard d'euros, au taux de 2,53%, en légère hausse par rapport au 2,46% le 7 juin, qui avait marqué un plus bas historique.

Enfin, sur l'échéance le 25 octobre 2023, les ONC se sont établies à 336 millions d'euros, portant le montant total de l'adjudication à 1,741 milliard d'euros, au taux de 2,70%, contre 3,50% le 5 janvier.

Le règlement sur ces trois lignes aura lieu le mardi 10 juillet, indique l'AFT.

Lors d'une émission obligataire, les investisseurs choisissent de prêter un montant à un certain taux. Ils peuvent proposer une somme supplémentaire sans mentionner de taux, un montant qu'ils prêteront après l'adjudication au taux moyen pondéré de celle-ci, dans le cadre d'une offre dite non compétitive (ONC).

À suivre aussi

Alberto Fernandez est président de l'Argentine depuis le 10 décembre.
Argentine L'Argentine en «défaut de paiement virtuel» selon son président
Les hôpitaux de France asphyxiés par une dette colossale
Santé Les hôpitaux de France asphyxiés par une dette colossale
Économie La dette mondiale devrait dépasser 250.000 milliards de dollars d'ici à la fin de l'année

Ailleurs sur le web

Derniers articles