La Douma commence à discuter du protocole d'adhésion à l'OMC

Le président Vladimir Poutine prononce un discours à la Douma, le 8 mai 2012, à Moscou[AFP/Archives]

Les députés russes ont commencé mardi à examiner le protocole d'adhésion de la Russie à l'Organisation mondiale du commerce, en vue de sa ratification qui doit lui permettre d'en devenir le 156e membre, après 18 ans de tortueuses négociations.

"Aujourd'hui, il est indispensable de prendre une décision extrêmement importante", a déclaré dans un discours d'introduction le ministre russe du Développement économique, Andreï Belooussov.

Il a souligné que l'adhésion à l'OMC garantirait la "stabilité du commerce extérieur et la prédictibilité" pour les producteurs russes et les investisseurs étrangers, et permettrait d'attirer les investissements étrangers en vue de moderniser l'économie russe.

Reconnaissant que certains secteurs risquaient toutefois d'en pâtir, le ministre a rappelé que le gouvernement avait pris des mesures pour soutenir les entreprises russes.

Il a par ailleurs averti que si le protocole n'était pas ratifié, il faudrait recommencer les négociations avec l'organisation.

"Nous pouvons devenir le 156e membre de l'OMC, mais nous pouvons aussi rester sur le pas de la porte pendant de longues années" si les députés russes décidaient de ne pas ratifier le document, a dit M. Belooussov.

Un certain nombre de Russes s'opposent à l'intégration à l'OMC, craignant que les entreprises russes ne soient laminées par la concurrence étrangère sur leur propre marché.

Les partis communiste et Russie Juste s'étaient d'ailleurs tournés vers la Cour constitutionnelle pour tenter de bloquer la ratification du protocole, mais ils ont été déboutés lundi de leur demande.

La Russie, dernière grande puissance à ne pas être intégrée à l'OMC, a obtenu en décembre dernier le feu vert des pays membres de l'organisation à son adhésion.

Vous aimerez aussi

Selon les médias, les émissions de poussière de charbon des usines locales seraient responsables.
Environnement De la neige noire tombe en Sibérie à cause de la pollution
Un ours polaire (illustration).
Environnement Russie : une invasion d'ours polaires déclenche l'état d'urgence en Arctique
Une enquête a été ouverte sur les circonstances du drame.  Photo d'illustration.
Faits divers Russie : dévorée par des cochons après un malaise dans sa ferme

Ailleurs sur le web

Derniers articles