Dette : la France a levé 8,209 milliards d'euros

Le Palais Brongniart, qui hébergeait autrefois la Bourse de Paris, photographié le 8 août 2011[AFP/Archives]

La France a levé au total 8,209 milliards d'euros à court terme lors de son emprunt de lundi, marqué pour la première fois par des taux négatifs, après prise en compte des offres non compétitives (ONC), a annoncé mercredi l'Agence France Trésor (AFT).

Lors de cette émission de bons du Trésor à taux fixe et intérêts précomptés (BTF), la France a bénéficié pour la première fois de son histoire de taux négatifs pour les échéances à 13 et 24 semaines.

Autrement dit, les investisseurs ont perdu de l'argent en prêtant à la France sur ces deux lignes.

Sur la ligne de BTF à 13 semaines et à échéance le 11 octobre, les ONC se sont établies à 193 millions d'euros, portant le montant de l'emprunt à 4,110 milliards, au taux de -0,005%, contre 0,048% lors de la dernière opération similaire le 2 juillet.

Sur la ligne de BTF à 24 semaines et à échéance le 27 décembre, les ONC se sont établies à 128 millions d'euros, portant le montant de l'emprunt à 2,121 milliards, au taux de -0,006%, contre 0,096% le 2 juillet.

Sur la ligne de BTF à 50 semaines et à échéance le 27 juin 2013, les ONC se sont établies à 185 millions d'euros, portant le montant de l'emprunt à 1,978 milliard, au taux de 0,013%, contre 0,163% le 2 juillet.

Le règlement sur ces trois lignes aura lieu jeudi 5 juillet, a indiqué l'AFT, chargée de placer la dette française sur les marchés.

Lors d'une émission obligataire, les investisseurs choisissent de prêter un montant à un certain taux. Ils peuvent proposer une somme supplémentaire sans mentionner de taux, un montant qu'ils prêteront après l'adjudication au taux moyen pondéré de celle-ci, dans le cadre d'une offre dite non compétitive (ONC).

À suivre aussi

Quelles sont les règles d'utilisation de l'argent public ?
Polémique Quelles sont les règles d'utilisation de l'argent public ?
La taxe devrait s'appliquer à une trentaine de groupes incluant Google, Amazon, Facebook et Apple (Gafa).
Internet Le Parlement adopte définitivement la taxe sur les géants du numérique
British Airways a écopé d'une amende de 183 millions de livres infligée par l'organisme britannique chargé de la protection des données personnelles ICO, après un vol de données financières de centaines de milliers de clients l'an passé [AAMIR QURESHI / AFP/Archives]
Amende British Airways lourdement sanctionnée pour un vol de données de passagers

Ailleurs sur le web

Derniers articles