Le PDG de Facebook promet de ne pas vendre d'actions

Facebook a rassuré la Bourse en annonçant que son PDG, Mark Zuckerberg, n'avait pas l'intention de revendre des actions pendant les douze prochains mois, ce qui faisait remonter son cours mercredi.[GETTY IMAGES NORTH AMERICA] Facebook a rassuré la Bourse en annonçant que son PDG, Mark Zuckerberg, n'avait pas l'intention de revendre des actions pendant les douze prochains mois, ce qui faisait remonter son cours mercredi.[GETTY IMAGES NORTH AMERICA]

Facebook a rassuré la Bourse en annonçant que son PDG, Mark Zuckerberg, n'avait pas l'intention de revendre des actions pendant les douze prochains mois, ce qui faisait remonter son cours mercredi.

Vers 14H00 GMT, le titre du réseau social en ligne progressait de 3,68% à 18,38 dollars.

"Mark Zuckerberg (...) nous a informé qu'il n'avait pas l'intention de procéder à des ventes de nos actions pour au moins douze mois", a indiqué Facebook dans un document transmis mardi au gendarme boursier américain, la SEC (Commission des opérations de Bourse).

Le groupe a précisé que son PDG détenait actuellement 444 millions d'actions de classe B (à droit de vote privilégié) et 60 millions de stock-options.

Deux autres membres du conseil d'administration, Marc Andreessen et Donald Graham, "n'ont pas l'intention actuellement de vendre des actions" au-delà de ce qui sera nécessaire pour couvrir des obligations fiscales, a encore indiqué Facebook.

Le titre du réseau social n'a cessé de perdre de la valeur depuis son lancement en fanfare sur le Nasdaq le 18 mai, et il est même tombé récemment en dessous de la moitié de son prix d'introduction en Bourse de 38 dollars.

L'action a été particulièrement affectée par la fin, jeudi dernier, d'une période de blocage de 271 millions d'actions durant laquelle les actionnaires historiques du réseau social ne pouvaient vendre leurs parts.

Un de ses administrateurs et premiers investisseurs, Peter Thiel, a ainsi revendu ce mois-ci la majorité des titres qu'il détenait encore dans le groupe.

À suivre aussi

Un tradeur à la bourse de Buenos Aires le 12 août 2019 [RONALDO SCHEMIDT / AFP]
Économie Lundi noir en Argentine après le revers électoral de Mauricio Macri
L'oeuvre restera en place jusqu'au 30 août 2019.
street-art Paris : une oeuvre de «street-packing» recouvre le Palais Brongniart
Tupac Mosley a été expulsé de sa maison avec sa famille en février dernier, car ils n'arrivaient plus à payer les factures.
Histoire du jour Etats-Unis : sans-abri, il finit major de promo et est accepté dans 40 universités

Ailleurs sur le web

Derniers articles