EADS : Tom Enders élargit le comité exécutif

Tom Enders a élargi jeudi de 11 à 13 membres le comité exécutif d'EADS, le géant européen de l'aéronautique et de la défense dont il a pris les commandes il y a trois mois.[AFP] Tom Enders a élargi jeudi de 11 à 13 membres le comité exécutif d'EADS, le géant européen de l'aéronautique et de la défense dont il a pris les commandes il y a trois mois.[AFP]

Tom Enders a élargi jeudi de 11 à 13 membres le comité exécutif d'EADS, le géant européen de l'aéronautique et de la défense dont il a pris les commandes il y a trois mois.

Le patron allemand a fait entrer au comité exécutif l'Américain John Leahy, le directeur commercial qui a largement contribué à la percée d'Airbus sur les marchés internationaux face à Boeing, et l'Allemand Günter Butschek, numéro deux de l'avionneur.

"Major" Tom, comme on surnommme cet ancien officier parachutiste de l'armée allemande, avait remercié lundi le chef de Cassidian, la division défense du groupe, Stefan Zoller, qui ne partageait pas ses vues.

Il l'avait remplacé par le numéro 2 de Cassidian, Bernhard Gerwert, qui siège désormais au conseil exécutif.

Le directeur financier Harald Wilhelm et le directeur des ressources humaines Thierry Baril lui doivent également leur siège au comité exécutif qui définit la stratégie du groupe.

"Nous voulons qu'EADS devienne un acteur international renforcé dans l'industrie aérospatiale et de défense. Par conséquent, notre principal objectif est clairement d'améliorer à l'international notre compétitivité et notre rentabilité, et de livrer à nos clients et actionnaires de la valeur", a déclaré M. Enders dans un communiqué.

EADS, qui emploie plus de 133.000 personnes dans le monde, a dégagé l'année dernière un chiffre d'affaires de 49,1 milliards d'euros. La valeur de l'action du groupe a progressé de près de 25% depuis le mois de janvier à la Bourse de Paris.

Vous aimerez aussi

La Première ministre britannique Theresa May (c) arrive au salon de Farnborough, dans le sud-ouest de Londres, accompagnée du patron d'Airbus Tom Enders (d), le 16 juillet 2018 [Ben STANSALL / AFP]
Royaume-Uni Début en fanfare du salon aéronautique de Farnborough, inquiet du Brexit
Conflit social L'intersyndicale d'Air France annonce de nouvelles grèves «début mai»
Le siège d'Airbus à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse, le 6 mars 2018 [REMY GABALDA / AFP]
Aéronautique Airbus : baisse de cadences et conséquences sociales à prévoir

Ailleurs sur le web

Derniers articles