Taxation à 75% : Hollande assure vouloir "tenir ses engagements"

François Hollande a déclaré vendredi à Evian (Haute-Savoie) avoir "pris des engagements" pendant la campagne et que ceux-ci seraient "tenus", à propos de l'emblématique taxe à 75% sur les plus hauts revenus, sur laquelle il est soupçonné de vouloir faire machine arrière. [AFP] François Hollande a déclaré vendredi à Evian (Haute-Savoie) avoir "pris des engagements" pendant la campagne et que ceux-ci seraient "tenus", à propos de l'emblématique taxe à 75% sur les plus hauts revenus, sur laquelle il est soupçonné de vouloir faire machine arrière. [AFP]

François Hollande a déclaré vendredi à Evian (Haute-Savoie) avoir "pris des engagements" pendant la campagne et que ceux-ci seraient "tenus", à propos de l'emblématique taxe à 75% sur les plus hauts revenus, sur laquelle il est soupçonné de vouloir faire machine arrière.

"J'ai pris des engagements et ils seront tenus", a lancé le chef de l'Etat, ajoutant que cette contribution serait mise en oeuvre "à partir de 1 million d'euros" de revenus, sans préciser s'il s'agissait d'un foyer fiscal ou d'une seule personne.

"Il va y avoir des appels à la solidarité, il est normal que ce soient les hauts revenus qui contribuent davantage", a-t-il poursuivi, en marge d'une visite d'une usine d'embouteillage à Evian.

Selon Les Echos et Le Figaro, la facture pourrait être allégée pour les plus fortunés: la taxation s'appliquerait aux seuls salaires, excluant les revenus du capital. En outre, les couples ne seraient imposés qu'à partir de deux millions d'euros, alors que le candidat Hollande avait assuré le 29 février que la super-taxe frapperait à partir d'un million "par foyer fiscal".

Les Echos ajoutent que CSG et CRDS seraient intégrées au taux d'imposition global de 75%, ce qui abaisserait la contribution en tant que telle à 67%.

Vous aimerez aussi

Social La vie étudiante toujours plus chère, selon l'Unef
Budget Gaz, vaccins, carte Navigo... Ce qui change au 1er juin
Société Gérald Darmanin estime qu'il y a «trop» d'aides sociales en France

Ailleurs sur le web

Derniers articles