La Suède baisse son IS à 22%

Le gouvernement de la Suède a annoncé jeudi qu'il proposait d'abaisser le taux d'imposition sur les sociétés de 4,3 points, à 22%, dans son projet de budget 2013. [SCANPIX SWEDEN] Le gouvernement de la Suède a annoncé jeudi qu'il proposait d'abaisser le taux d'imposition sur les sociétés de 4,3 points, à 22%, dans son projet de budget 2013. [SCANPIX SWEDEN]

Le gouvernement de la Suède a annoncé jeudi qu'il proposait d'abaisser le taux d'imposition sur les sociétés de 4,3 points, à 22%, dans son projet de budget 2013.

"Cela améliore les perspectives de nouveaux emplois et d'investissements. La diminution significative du taux de l'impôt sur les sociétés doit renforcer l'environnement pour les investisseurs et la croissance", a affirmé le ministère des Finances dans un communiqué.

"Grâce à une politique prudente qui assure une base solide et stable à son économie, la Suède peut faire des investissements importants pour l'avenir, afin d'avoir plus d'emplois dans un contexte où presque tous les autres pays européens sont confrontés à des hausses d'impôts et des réductions des prestations sociales", a ajouté le ministère.

Le gouvernement de centre-droit, arrivé au pouvoir en 2006 et reconduit par les électeurs en 2010, avait indiqué fin août qu'il avait abandonné son idée de dégager un excédent budgétaire en 2013. Le déficit qu'il prévoit est de 0,5% du produit intérieur brut, en partant de l'hypothèse d'une croissance de 2,7%.

Ces dernières semaines, il a multiplié les annonces de dépenses devant s'étaler sur plusieurs années, dans des projets d'infrastructures (11,7 milliards d'euros), dans la recherche (1,3 milliard d'euros) et dans l'insertion professionnelle des jeunes (950 millions d'euros), sans toutefois parler de plan de relance.

Selon les prévisions du gouvernement, ce déficit ne doit pas empêcher la dette publique du pays de continuer à baisser, à 36,6% du PIB en 2013 contre 37,5% en 2012.

À suivre aussi

Budget Quel est le montant de l’allocation de rentrée scolaire 2019 ?
Les rejets de prélèvements : une pratique lucrative pour les banques
frais bancaires Les rejets de prélèvements : une pratique lucrative pour les banques
Budget Prime à la conversion, prix de l'électricité, allocation de rentrée scolaire... ce qui change à partir du 1er août

Ailleurs sur le web

Derniers articles