L'OCDE pessimiste sur la croissance des grandes économies

Pier Carlo Padoan Pier Carlo Padoan, le chef économiste de l'OCDE.[ERIC PIERMONT / AFP]

L'essoufflement de la croissance en cours dans les grandes économies riches et émergentes devrait se poursuivre dans les prochains trimestres, selon les indicateurs composites avancés publiés jeudi par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Ces indicateurs, conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité économique par rapport à sa tendance, "montrent que l'essoufflement semble persister pour les prochains trimestres dans la plupart des principales économies membres et non membres de l'OCDE", selon un communiqué.

Le club des pays les plus riches de la planète estime que le ralentissement va perdurer en Italie, mais aussi en Chine, en Inde et en Russie. Dans la zone euro, et particulièrement pour l'Allemagne et la France, les indicateurs "continuent de signaler une croissance faible".

Pour le Canada, "il continue de signaler une croissance modérée en-dessous de la tendance de long terme". Croissance "modérée" aussi au Japon et aux Etats-Unis, mais tout de même "au-dessus de la tendance de long terme" pour ces deux puissances économiques mondiales.

En revanche, le Royaume-Uni et le Brésil semblent sur le point de connaître "une reprise de croissance", "tout en restant en-dessous de la tendance de long terme", estime l'OCDE.

À suivre aussi

Chantiers de Saint-Nazaire : une commande de 2 milliards pour deux paquebots
Économie Chantiers de Saint-Nazaire : une commande de 2 milliards pour deux paquebots
Livret d’épargne populaire (LEP), assurance-vie en euros, plan d’épargne retraite (PER)... Des alternatives sans risque au livret A existent.
Fiscalité Avec la baisse du taux du livret A, quelles alternatives ?
Le «fabriqué en France» à l'honneur : zoom sur les Papeteries Léon Martin
Économie Le «fabriqué en France» à l'honneur : zoom sur les Papeteries Léon Martin

Ailleurs sur le web

Derniers articles