Van Rompuy propose un "budget central" de la zone euro

Le président de l'UE, Herman Van Rompuy, a annoncé jeudi qu'il allait entamer la semaine prochaine ses consultations sur le renforcement de l'Union économique et monétaire, qu'il propose de doter d'un "budget central", avec une émission limitée de dette commune, pour réduire les risques de contagion. [AFP] Le président de l'UE, Herman Van Rompuy, a annoncé jeudi qu'il allait entamer la semaine prochaine ses consultations sur le renforcement de l'Union économique et monétaire, qu'il propose de doter d'un "budget central", avec une émission limitée de dette commune, pour réduire les risques de contagion. [AFP]

Le président de l'UE, Herman Van Rompuy, a annoncé jeudi qu'il allait entamer la semaine prochaine ses consultations sur le renforcement de l'Union économique et monétaire, qu'il propose de doter d'un "budget central", avec une émission limitée de dette commune, pour réduire les risques de contagion.

Une telle union devrait disposer d'un volet budgétaire, qui pourrait notamment comprendre "des outils pour gérer les chocs asymétriques et aider à prévenir la contagion, éventuellement à travers un budget central de la zone euro", écrit M. Van Rompuy dans un document résumant les principaux enjeux de ces consultations.

Ceci pourrait "impliquer une émission limitée de dette commune", pour autant que le partage des risques soit accompagné en retour de mesures "en direction d'une gouvernance commune sur les budgets", précise le document diffusé par son service de presse.

"Une union budgétaire pourrait également prévoir une plus grande capacité au niveau européen (par exemple la création d'un office du trésor) et un budget central dont le rôle et les fonctions auraient besoin d'être définis", résume le document, qui pose des questions à mettre en débat, sans apporter les réponses.

Les consultations avec les Etats membres de l'UE et le Parlement européen doivent entrer "la semaine prochaine" dans le vif du sujet, a précisé jeudi le service de presse de M. Van Rompuy.

Fin juin, il avait reçu pour mandat des gouvernements européens de proposer d'ici octobre une feuille de route dans le but de renforcer l'union économique et monétaire, autour de quatre piliers: un cadre financier, un cadre budgétaire, un cadre en matière de politique économique et un renforcement du contrôle démocratique.

Vous aimerez aussi

Le premier ministre grec Alexis Tsipras et le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici, le 8 février 2018 à Athènes [ANGELOS TZORTZINIS / AFP/Archives]
Économie Crise de la dette : l'odyssée grecque proche de la fin
Conflit social SNCF : «Ce n'est pas aux Français de payer cette dette-là», estime Damien Abas, député LR
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, à la sortie du Conseil des ministres, le 11 avril 2018 [LUDOVIC MARIN / AFP/Archives]
Mouvement social Le gouvernement hausse le ton dans le conflit à Air France

Ailleurs sur le web

Derniers articles