Importations automobiles : Obama saisit l'OMC contre la Chine

Des ouvriers chinois dans une usine automobile le 16 août 2012 à Pékin [AFP/Archives / AFP] Des ouvriers chinois dans une usine automobile le 16 août 2012 à Pékin [AFP/Archives / AFP]

Le président américain Barack Obama va à nouveau saisir lundi l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) contre la Chine accusée de favoriser l'exportation de ses automobiles et pièces détachées, a indiqué un responsable de la Maison Blanche.

L'annonce de M. Obama, destinée notamment à contrer les accusations de son adversaire républicain dans la course à la présidence Mitt Romney sur la timidité présumée du président américain face à Pékin, interviendra dans l'Ohio, un Etat très disputé dans la course à la Maison Blanche et où l'industrie automobile est prépondérante.

L'administration Obama avait lancé début juillet une action contre les droits de douane jugés "injustes" appliqués par la Chine aux exportations d'automobiles américaines.

Le ministère du Commerce chinois avait annoncé en décembre dernier que Pékin allait imposer des taxes antidumping et antisubvention sur les voitures importées des Etats-Unis d'une cylindrée supérieure à 2,5 litres, estimant que ces dernières étaient vendues à perte.

Alors que l'exécutif américain avait fait part de sa "déception", plusieurs élus de la Chambre des représentants à Washington avaient qualifié la décision de la Chine "d'injustifiable" et déjà évoqué un recours devant l'OMC.

M. Romney accuse régulièrement M. Obama de ne pas être assez ferme avec Pékin, à la fois concurrent géopolitique et partenaire économique des Etats-Unis. De nombreux différends commerciaux et relatifs au taux de change du yuan opposent déjà les deux puissances.

Vous aimerez aussi

La compagnie Total dit au revoir à l'Iran
Commerce La compagnie Total dit au revoir à l'Iran
Le vice-ministre du Commerce chinois, Wang Shouwen à Buenos Aires, le 12 décembre 2017  [Juan MABROMATA / AFP/Archives]
Économie Guerre commerciale : la Chine et les États-Unis vont se reparler
Le magasin Ikea à Hyderabad, le 22 juin 2018 [NOAH SEELAM / AFP]
Commerce Un premier Ikea en Inde... sans les «boulettes suédoises» au boeuf

Ailleurs sur le web

Derniers articles