Juncker promet "des conditions très dures" pour l'Espagne

Le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker (g), le 8 septembre 2012 à Luxembourg [Georges Gobet / AFP/Archives] Le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker (g), le 8 septembre 2012 à Luxembourg [Georges Gobet / AFP/Archives]

La zone euro imposera "des conditions très dures" à l'Espagne en échange d'une éventuelle aide financière, a affirmé mardi le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, sur une chaîne de télévision régionale allemande.

"Nous allons confronter l'Espagne à des conditions très dures, mais cela ne se fait pas de dire aux Espagnols à l'avance et par voie de presse ce que nous attendons d'eux", a déclaré M Juncker mardi soir à la télévision régionale Bayrischer Rundfunk, selon un communiqué de la chaîne.

L'Espagne doit vérifier jeudi si les investisseurs lui font toujours confiance en empruntant sur l'échéance phare à 10 ans, alors que le marché s'impatiente devant son peu d'empressement à demander un sauvetage de son économie, la quatrième en zone euro.

Le pays, déterminé à prendre son temps, semble désormais mettre en doute le besoin même de recourir à une aide extérieure.

La récente annonce par la Banque centrale européenne (BCE) d'un nouveau programme d'achats d'obligations pour soutenir les pays les plus fragiles de la zone euro, Espagne en tête, a suffi pour apaiser les tensions.

Pour activer ce plan, Madrid doit encore faire une demande officielle auprès des fonds de secours européens, forcément assortie de conditions.

Samedi, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Madrid contre la rigueur historique imposée par le gouvernement, au moment où le pays tente de redresser ses comptes et d'éviter un sauvetage global.

Vous aimerez aussi

L'agence de notation Moody's a dégradé la note de l'Italie, s'inquiétant d'une stabilisation et non d'une diminution de la dette publique au cours des prochaines années [EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives]
Europe Moody's dégrade la note de l'Italie, s'inquiète de la dette
Le déficit serait notamment dû à l'élargissement de ses missions qui n'a pas été suffisamment compensé par l'Etat.
déficit L'ENA au bord de la faillite ?
Fait divers Bretagne : un adolescent séquestré, dénudé et brûlé à la cigarette pour la dette de drogue d'un ami

Ailleurs sur le web

Derniers articles