Canada : entente entre les employés de GM et le groupe

Un camion passe sous un pont portant le logo GM à Baltimore, dans le Maryland [Paul J. Richards / AFP/Archives] Un camion passe sous un pont portant le logo GM à Baltimore, dans le Maryland [Paul J. Richards / AFP/Archives]

Le syndicat canadien de l'automobile, qui avait conclu lundi un accord de principe avec Ford, a annoncé jeudi une entente avec General Motors en vertu de laquelle tous les emplois seront sauvegardés et 1.750 autres seront créés.

"Nous avons enfin conclu un accord de principe" avec GM, s'est félicité lors d'une conférence de presse à Toronto le président des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA), Ken Lewenza.

Immédiatement, M. Lewenza a appelé le troisième grand constructeur américain Chrysler à adopter une attitude "sérieuse" pour se ranger du côté de Ford et GM et accepter les nouveaux termes des conventions collectives conclues, déplorant le fait que la société n'ait pas encore fait de proposition salariale.

"Les derniers jours ont été difficiles", a commenté M. Lewenza, alors que son syndicat avait laissé planer la menace d'une grève.

L'accord conclu doit encore être accepté par les 5.600 employés canadiens de GM. Un vote devrait être organisé ce week-end.

L'entente, prévue pour durer quatre ans, reprend les termes de celle conclue précédemment avec Ford.

"Tous les emplois sont préservés", a souligné M. Lewenza, estimant que "nous sommes préparés comme jamais pour le futur".

Quelque 1.750 nouveaux emplois seront créés dans les usines ontariennes de GM, a indiqué le leader syndical.

L'accord avec Ford ne prévoit pas d'augmentations, mais offre aux employés et ouvriers du groupe un "bonus de signature" de 3.000 dollars et une allocation pour "augmentation du coût de la vie" de 2.000 dollars, à payer chaque année à partir de la deuxième année du contrat.

Ford doit créer 600 emplois au Canada, ce qui permettra de redonner du travail à une partie des quelque 800 ex-employés du constructeur aujourd'hui au chômage.

Les constructeurs estiment que les coûts du travail pour un employé au Canada sont de 79 dollars l'heure, contre seulement 64 dollars aux Etats-Unis.

Les régimes de retraites n'ont en outre pas été modifiés.

Le syndicat TCA représente quelque 21.000 salariés canadiens des trois groupes automobiles, qui assemblent des voitures et fabriquent des pièces détachées et des moteurs indispensables à la production des constructeurs aux Etats-Unis.

À suivre aussi

Sécurité routière : les radars vont traquer les conducteurs non-assurés
Automobile Sécurité routière : les radars vont traquer les conducteurs non-assurés
Formule 1 Grand Prix du Japon : Bottas remporte la course, Mercedes le titre constructeurs
Le siège de Renault, le 11 octobre 2019 à Boulogne-Billancourt [ERIC PIERMONT / AFP]
Automobile Renault : le directeur général Thierry Bolloré démis pour clore l'ère Ghosn

Ailleurs sur le web

Derniers articles