Cession d'Emporiki : Crédit Agricole va devoir encore payer

Le directeur général de Crédit Agricole SA Jean-Paul Chifflet pose le 28 août 2012 au siège de la banque à Montrouge [Eric Piermont / AFP/Archives] Le directeur général de Crédit Agricole SA Jean-Paul Chifflet pose le 28 août 2012 au siège de la banque à Montrouge [Eric Piermont / AFP/Archives]

La banque française Crédit Agricole va devoir remettre au pot 600 à 700 millions d'euros supplémentaires pour pouvoir céder sa filiale grecque Emporiki, affirme lundi le quotidien économique Wall Street Journal, citant des sources proches des négociations.

Crédit Agricole avait injecté en juillet 2,3 milliards d'euros dans Emporiki mais la banque centrale grecque estime ce montant insuffisant, estimant que la filiale avait en fait besoin de 3 milliards d'euros.

Crédit Agricole, qui a englouti 10 milliards d'euros dans Emporiki depuis son acquisition en 2006, a reçu des offres de reprises de sa filiale de trois grandes banques grecques: Eurobank Ergasias, National Bank of Greece et Alpha Bank. Toutes prévoient une cession pour l'euro symbolique.

La banque verte devrait aussi prendre l'engagement de maintenir la ligne de crédit existante pour pouvoir se désengager d'Emporiki.

Selon le WSJ, le Crédit agricole pourrait prendre sa décision sur la vente d'Emporiki dès cette semaine, une réunion de son conseil d'administration étant prévue ce mercredi.

À suivre aussi

Procès «Fasciné par les stars», un banquier escroc jugé à partir de ce lundi
Banque Le premier distributeur de billets indépendant français est breton
Cette situation s’explique par la politique monétaire toujours très accommodante de la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir l'économie de la zone euro.
immobilier Une banque danoise paie ses clients pour qu'ils empruntent

Ailleurs sur le web

Derniers articles