Fusion EADS/BAE : la répartition 60%/40% "très équitable", selon EADS

Le patron d'EADS, Tom Enders (d) et son directeur des Affaires publiques Alexander Reinhardt, devant le Bundestag à Berlin, le 26 septembre 2012 [John Macdougall / AFP] Le patron d'EADS, Tom Enders (d) et son directeur des Affaires publiques Alexander Reinhardt, devant le Bundestag à Berlin, le 26 septembre 2012 [John Macdougall / AFP]

Le patron d'EADS Tom Enders a jugé "très équitable" la répartition 60/40 proposée dans le projet de fusion d'EADS et BAE Systems entre les actionnaires du premier et du second, à la sortie d'une rencontre avec des députés allemands, mercredi à Berlin.

M. Enders a également réitéré son opinion qu'une présence d'actionnaires publics "dans des groupes de cette taille" n'est pas "absolument nécessaire", alors que ce projet de fusion doit recevoir l'aval des gouvernements allemand, britannique et français en raison des enjeux stratégiques.

Vous aimerez aussi

La Première ministre britannique Theresa May (c) arrive au salon de Farnborough, dans le sud-ouest de Londres, accompagnée du patron d'Airbus Tom Enders (d), le 16 juillet 2018 [Ben STANSALL / AFP]
Royaume-Uni Début en fanfare du salon aéronautique de Farnborough, inquiet du Brexit
Conflit social L'intersyndicale d'Air France annonce de nouvelles grèves «début mai»
Le siège d'Airbus à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse, le 6 mars 2018 [REMY GABALDA / AFP]
Aéronautique Airbus : baisse de cadences et conséquences sociales à prévoir

Ailleurs sur le web

Derniers articles