Cheuvreux veut supprimer 80% de son effectif

Une vue du siège de CALyon qui abrite la filiale de courtage Cheuvreux à Courbevoie, près de Paris [Eric Piermont / AFP/Archives] Une vue du siège de CALyon qui abrite la filiale de courtage Cheuvreux à Courbevoie, près de Paris [Eric Piermont / AFP/Archives]

La filiale de courtage du Crédit Agricole, Cheuvreux, envisage de supprimer 80% de son effectif en France, soit 290 postes sur 358, dans le cadre de son union avec son concurrent Kepler, a indiqué vendredi une source proche du dossier.

Cette source confirmait une information publiée par le journal en ligne l'Agefi.

"A l'échelle du groupe (France et Europe), les suppressions de postes se montent à 500 sur un effectif de 700 personnes", affirme l'Agefi, précisant que l'information a été divulguée jeudi lors d'un comité d'entreprise de Cheuvreux.

Contactée par l'AFP, Crédit Agricole CIB s'est refusé à tout commentaire.

Crédit Agricole CIB, la banque de financement et d'investissement de Crédit Agricole, et Kepler avaient indiqué en juillet être entrés en négociation exclusive en vue du rapprochement des deux entités.

Leur fusion doit donner naissance au premier courtier actions en Europe continentale, Kepler Cheuvreux. A la suite de cette opération, Crédit Agricole prendrait une participation d'une quinzaine de pourcent dans le nouveau groupe, avait indiqué à l'AFP la banque lors de l'annonce des discussions.

Vous aimerez aussi

Banque Comment mieux gérer son argent
Banque Placements verts : l’épargne en mode écolo
intelligence artificielle Bruno : quand une IA réinvente l'épargne

Ailleurs sur le web

Derniers articles