Nette hausse de la dette publique en France au 2e trimestre, à 91% du PIB

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie. Pierre Moscovici, ministre de l'Economie.[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

La dette publique de la France a augmenté de 43,2 milliards d'euros au cours du deuxième trimestre, pour s'établir à 1.832,6 milliards d'euros fin juin, soit 91,0% du produit intérieur brut, a annoncé vendredi l'Institut national de la statistique et des études économiques.

La dette publique au sens des critères européens de Maastricht a ainsi augmenté de 1,7 point par rapport à la fin du mois de mars.

La dette cumulée de l'Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale atteignait 89,3% du PIB à la fin du premier trimestre.

La progression constatée au deuxième trimestre est due à une hausse de l'endettement de l'Etat, qui a vu sa dette augmenter de 51,3 milliards d'euros au cours de cette période, a expliqué l'Insee.

La dette des administrations de sécurité sociale a en revanche reculé de 8,2 milliards d'euros, du fait principalement de l'action de la Cades (Caisse d'amortissement de la dette sociale).

La contribution des administrations publiques locales à la dette a pour sa part progressé de 400 millions d'euros, une évolution "comparable aux deuxièmes trimestres des années précédentes", a commenté l'Insee. La contribution des organismes divers d'administration centrale a de son côté diminué légèrement, de 300 millions d'euros.

À suivre aussi

Prévisions de croissance de l'OCDE [ / AFP]
Économie L'OCDE attend la plus faible croissance mondiale depuis 10 ans
Tennis L’ancien champion Boris Becker vend ses trophées pour payer ses dettes
Le FMI "inquiet" de la dette publique française jugée "trop élevée" [Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP/Archives]
Économie Le FMI «inquiet» de la dette publique française, jugée «trop élevée»

Ailleurs sur le web

Derniers articles