Etats-Unis : les ventes auto tirées par Toyota en septembre

Une usine Toyota au Japon [Toshifumi Kitamura / AFP/Archives] Une usine Toyota au Japon [Toshifumi Kitamura / AFP/Archives]

Les ventes automobiles ont été tirées par Toyota aux Etats-Unis en septembre, le constructeur nippon poursuivant sa spectaculaire remontée après deux années calamiteuses, tandis que les américains GM et Ford ont piétiné.

Les constructeurs ont mis en avant de bonnes performances des petites voitures dans un contexte de recherche d'économies de carburant par les consommateurs.

Le numéro un américain du secteur, General Motors (GM), a annoncé mardi une progression de 1,5% de ses ventes le mois dernier à 210.245 unités, légèrement moins que prévu par le site internet spécialisé Edmunds.Com.

Les ventes de GM ont été tirées par les petites voitures, qui ont enregistré un bond de 97%. A l'inverse, celles de gros 4x4, pick-up et camionnettes ont chuté de 20%.

La marque Buick a affiché la meilleure performance (+7,9%) suivie par Chevrolet (+1,5%). Les ventes de GMC sont restées inchangées et la marque de luxe Cadillac a continué à s'effriter (-1,3%).

La tendance a été similaire chez le numéro deux américain Ford, qui a enregistré des ventes stables (-0,1%) à 174.976 unités, moins qu'attendu par Edmunds.com.

La marque Ford a vu ses ventes rester stables à 168.174 unités tandis que Lincoln, enseigne de luxe du groupe, continue de lester le groupe au logo argent et bleu (-3,1%).

Ford s'est toutefois félicité de ventes de petites voitures au plus haut depuis 2002 et en hausse de 73% sur un an. "Les économies de carburant restent la caractéristique la plus importante que les clients recherchent aujourd'hui", a commenté Ken Czubay, vice-président du marketing et des ventes pour les Etats-Unis.

Le numéro un mondial de l'automobile, le japonais Toyota, a vu ses ventes s'envoler de 41,5% sur un an à 171.910 unités, talonnant Ford et poursuivant sa spectaculaire remontée après deux années calamiteuses en 2010 et 2011.

Il a dépassé les prévisions d'Edmunds.com (160.560 unités).

Chrysler, numéro trois américain, a vu ses ventes progresser de 12% à 142.041 unités écoulées. La filiale de l'italien Fiat, qui a dépassé les prévisions d'Edmunds.Com, s'est félicitée de son "meilleur mois de septembre depuis 2007".

C'est le 30ème mois consécutif de hausse des ventes du groupe, ressentie dans chacune de ses cinq marques (Chrysler, Ram, Dodge, Jeep et Fiat).

"Avec notre ligne de produits actuelle, des taux d'intérêt à des planchers records et une économie stable, nous restons optimistes pour la santé du secteur automobile américain et la position que nous y tenons", a commenté Reid Bigland, directeur général de la marque Dodge et des ventes aux Etats-Unis.

Les ventes de la nouvelle Dodge Dart, voiture compacte et vitrine verte de Chrysler, produite dans l'usine de Belvidere, dans l'Illinois (nord), ont "augmenté de 72% à 5.235 unités" en septembre, tandis que six modèles Chrysler ont enregistré des ventes record.

La petite Fiat 500 a de son côté enregistré un bond de 51% de ses ventes.

Le géant allemand Volkswagen a pour sa part vendu 36.663 unités en septembre aux Etats-Unis, un bond de 34,4% sur un an et "le meilleur mois de septembre depuis 1972" pour le groupe dans ce pays.

Vous aimerez aussi

Pollution Les véhicules diesel dans le viseur du gouvernement
Automobile Vers un élargissement de la prime à la conversion pour les automobilistes
Automobile Blanquefort : Ford préfère fermer l'usine plutôt qu'une reprise

Ailleurs sur le web

Derniers articles