L'Etat de New York poursuit JPMorgan Chase

L'entrée du siège de la banque JPMorgan Chase à New York, le 13 juillet 2012 [Timothy A. Clary / AFP/Archives] L'entrée du siège de la banque JPMorgan Chase à New York, le 13 juillet 2012 [Timothy A. Clary / AFP/Archives]

Le ministre de la Justice de l'Etat de New York poursuit la banque américaine JPMorgan Chase à propos de titres adossés à des prêts hypothécaires vendus avant la crise financière par Bear Stearns, rachetée en 2008.

Bear Stearns est accusée d'avoir vendu des titres financiers adossés à des groupes de prêts hypothécaires en trompant les investisseurs sur la qualité de ces prêts qui comprenaient des emprunts par des ménages insolvables, d'après le texte de la plainte obtenu lundi par l'AFP.

"Les accusés ont commis de multiples actes frauduleux et tromperies en faisant la promotion et en vendant ces" titres, "notamment dans les documents boursiers et outils de marketing", détaille la plainte.

Une porte-parole de JPMorgan Chase a rappelé que la banque avait racheté Bear Stearns "en un week-end" de mars 2008 "sur l'impulsion du gouvernement américain", et affirmé que cette plainte reposait "entièrement sur la conduite passée de cette entité".

"Nous sommes déçus que le ministre de la Justice de New York ait décidé d'engager des poursuites au civil sans même nous offrir la possibilité de répondre à ses accusations", sans collecter ses propres preuves et "en s'appuyant sur des accusations recyclées émanant de particuliers", a commenté la porte-parole, Jennifer Zuccarelli, dans un courriel.

"Nous avons l'intention de contester ces accusations", a-t-elle conclu.

La plainte déposée contre la banque américaine par Eric Schneidermann, le ministre de la Justice de l'Etat de New York, demande notamment la restitution de toutes les commissions et bénéfices perçus grâce à la vente de ces produits financiers ainsi que le versement d'intérêts et de pénalité de compensation.

Vous aimerez aussi

Finance La Banque de France met en garde contre la hausse de l'endettement privé
Faits divers Ivre, il vole un tableau en passant à la banque
Économie Fraude fiscale : le procès de la banque suisse UBS s'ouvre

Ailleurs sur le web

Derniers articles