L'Oréal signe une année en forte hausse

Le logo de L'Oréal [Thomas Samson / AFP/Archives] Le logo de L'Oréal [Thomas Samson / AFP/Archives]

L'Oréal a annoncé lundi une forte progression l'an passé de ses ventes et de son bénéfice net, tirés notamment par le luxe et les pays émergents, et le numéro un mondial des cosmétiques vise pour 2013 "une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats".

Les ventes ont progressé de 10,4% à 22,46 milliards d'euros et le bénéfice net a bondi de 17,6% à 2,87 milliards d'euros. Sur le seul 4e trimestre, le chiffre d'affaires est en hausse de 9% (5,7 milliards d'euros).

L'Oréal est "bien préparé pour surperformer le marché en 2013 et réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats", a affirmé son PDG, Jean-Paul Agon, cité dans un communiqué, en saluant "une bonne année pour L'Oréal sur de nombreux plans".

"Forts de ces succès et de ces progrès, nous abordons l'avenir avec optimisme et confiance", a-t-il déclaré.

Les résultat 2012 se situent au-dessus des attentes des analystes.

La croissance organique est ressortie à +5,5%, supérieure à la progression du marché mondial des cosmétiques évaluée par L'Oréal.

Le groupe a "surperformé le marché (...) de manière assez sensible", a résumé Thierry Prévot, directeur de la communication financière, lors d'une conférence téléphonique, soulignant que "toutes les divisions étaient en croissance".

L'Oréal a estimé la croissance du marché cosmétique à 4,6% en 2012 et juge "que cette dynamique devrait se poursuivre en 2013".

Ce marché porteur est un des éléments de la confiance du groupe, qui mise aussi sur son portefeuille de marques, renforcé en 2012 par les acquisitions de Cadum en France et Urban Decay aux Etats-Unis ainsi que sur sa recherche et innovation.

Stratégie d'"universalisation"

En 2012, la division L'Oréal Luxe (Lancôme, Yves Saint-Laurent) est en hausse de 16% (+8,3% à données comparables), tandis que les Produits Grand public (L'Oréal Paris, Garnier) progressent de 8,9%.

L'Oréal table également sur sa stratégie d'"universalisation", avec l'objectif de conquérir d'ici quelques années un milliard de nouveaux consommateurs dans le monde, en particulier dans les pays émergents en forte croissance.

Le chiffre d'affaires des "nouveaux marchés" (hors Europe de l'ouest et Amérique du nord) a d'ailleurs progressé de 13,6% en 2012 et représente désormais pour la première fois la première zone géographique de L'Oréal devant l'Europe, avec près de 40% des ventes de cosmétiques du groupe.

Mais L'Oréal a aussi gagné des parts de marché "sur les marchés plus difficiles de l'Europe de l'ouest et des Etats-Unis", a relevé M. Agon.

Les ventes sont en hausse d'environ 18% dans les régions Amérique du nord, Asie-Pacifique et Afrique-Moyen Orient.

Le groupe a également amélioré son résultat d'exploitation à 3,7 milliards d'euros, atteignant une marge d'exploitation de 16,5% du chiffre d'affaires (+0,3 point), malgré un taux de marge brute en baisse à 70,7% (-0,5 point).

La génération de trésorerie est également en forte hausse (+26,4%) à 2,6 milliards d'euros, et la trésorerie affiche un excédent de 1,5 milliard d'euros au 31 décembre.

L'Oréal proposera de verser un dividende de 2,30 euros par action, en hausse de 15% par rapport à l'exercice précédent, lors de l'assemblée générale du 26 avril. Le conseil d'administration proposera également le renouvellement du mandat de plusieurs administrateurs, dont celui de Françoise Bettencourt Meyers.

Vous aimerez aussi

Euro Millions Le tirage de l'Euro Millions du vendredi 15 février
Euro Millions Le tirage de l'Euro Millions du mardi 12 février
Football 32es de finale de la Coupe de France : les résultats complets

Ailleurs sur le web

Derniers articles