ANA remet en service ses Boeing 787

Un Boeing 787 de la compagnie japonaise ANA sur le tarmac de l'aéroport de Tokyo, le 30 avril 2013 [Toshifumi Kitamura / AFP/Archives] Un Boeing 787 de la compagnie japonaise ANA sur le tarmac de l'aéroport de Tokyo, le 30 avril 2013 [Toshifumi Kitamura / AFP/Archives]

La compagnie aérienne japonaise ANA a annoncé dimanche la remise en service de ses Boeing 787 après plusieurs incidents de batterie qui ont cloué au sol le long-courrier américain pendant trois mois et demi.

Un 787 a décollé "sans problème" dimanche après-midi de Sapporo, sur l'île de Hokkaido (nord), à destination de l'aéroport de Tokyo-Haneda, avec six jours d'avance sur l'échéancier prévu, selon ANA.

Le dernier né de l'avionneur américain Boeing a été interdit de décoller après deux graves incidents de surchauffe de batterie lithium-ion en janvier, l'un sur un vol d'ANA au Japon et un autre dans un avion de l'autre grande compagnie aérienne nippone, JAL, stationné sur l'aéroport de Boston (est des Etats-Unis).

Moyennant des modifications apportées aux batteries de cet appareil, les autorités de régulation américaines, japonaises et européennes ont autorisé fin avril le 787, surnommé "Dreamliner", à revoler.

ANA, qui possédait 17 Boeing 787 soit environ le tiers de la flotte mondiale déjà livrée par l'avionneur américain, et vient d'en toucher un 18e, a été particulièrement touchée par cette interdiction et était impatiente d'en relancer l'exploitation commerciale, sur des liaisons domestiques comme internationales.

La semaine dernière, la compagnie avait annoncé qu'un vol d'essai du 787 au Japon avait été entaché d'un incident : un tableau électrique a été bruni, probablement à cause d'une surchauffe provoquée par des vibrations en raison d'un boulon mal serré.

La compagnie a toutefois assuré que ce souci ponctuel ne remettait pas en cause la sécurité de cet appareil.

L'exploitation commerciale du "Dreamliner" a recommencé lundi 21 mai aux Etats-Unis, pour la première fois depuis les incidents de janvier, avec un vol assuré par la compagnie United Airlines entre Houston (sud) et Chicago (nord).

Vous aimerez aussi

Indonésie Crash de Lion Air : la fiancée d'une victime prend ses photos de mariage seule
Aviation Un vol Air France fait demi-tour, faute d'autorisation pour survoler la Russie
Aviation Le copilote était ivre, Japan Airlines s'excuse pour le retard

Ailleurs sur le web

Derniers articles