Marchés: la Bourse de Tokyo chute de 3,11% à mi-séance

Un tableau de changes à Tokyo, le 27 mai 2013 [Yoshikazu Tsuno / AFP] Un tableau de changes à Tokyo, le 27 mai 2013 [Yoshikazu Tsuno / AFP]

La Bourse de Tokyo chutait de 3,11% à la mi-séance lundi, dans un marché toujours volatil où des investisseurs continuaient d'amasser les bénéfices après les fortes hausses de ces derniers mois.

A la pause de 11H30 (02H30 GMT), l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes baissait de 455,11 points à 14.157,34 points.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau perdait de son côté 2,53%, abandonnant 30,17 points à 1.163,91 points.

"Des mouvements de prises de bénéfices se poursuivent alors que les marchés de New York et Londres sont fermés aujourd'hui", a expliqué à l'AFP Masahiro Yamaguchi, courtier chez Mizuho Securities. "Il s'agit en partie d'une réaction aux gains de ces dernières semaines sur le marché de Tokyo".

Depuis la mi-novembre, l'indice Nikkei s'est envolé de quelque 70%, dopé par la perspective d'une politique monétaire ultra-accommodante de la Banque du Japon (BoJ), qui a finalement été mise en place depuis le début avril.

L'attente d'une politique beaucoup plus souple de la part de la BoJ a aussi entraîné une dépréciation de 25% du yen en six mois face au dollar et à l'euro, ce qui constitue une excellente nouvelle pour les exportateurs japonais.

Le yen a toutefois légèrement rebondi depuis le milieu de la semaine dernière, moment où il avait touché son plus faible niveau face à l'euro depuis plus de trois ans et vis-à-vis du dollar depuis quatre ans et demi. La place tokyoïte réagit souvent mal aux remontées de la devise japonaise.

Lundi, la devise nippone continuait de remonter quelque peu: le dollar cotait 100,94 yens à 02H30 GMT, contre 101,24 yens vendredi à 21H00 GMT, tandis que l'euro ne valait plus que 130,51 yens lundi matin contre 130,91 yens vendredi soir.

"Ce yen plus fort encourage un mouvement sans nuance de prises de bénéfices", a souligné Nicholas Smith, analyste chez CLSA cité par Dow Jones Newswires.

Les groupes exportateurs souffraient en conséquence: le constructeur d'automobiles Nissan chutait ainsi de 6,14% à 1.084 yens et le fabricant d'électronique Sony de 4,51% à 2.051 yens.

La Bourse de Tokyo avait fortement chuté déjà jeudi, abandonnant 7,32% lors d'une séance frénétique marquée par le volume d'échange le plus élevé depuis la création de cette place financière en 1949. Elle était restée extrêmement volatile vendredi mais avait terminé en hausse de 0,89% après avoir brutalement oscillé pendant la journée.

Le marché obligataire semblait pour sa part relativement solide et le taux de l'obligation d'Etat de référence, à maturité dix ans, baissait de 0,020 point lundi matin à 0,825%.

Son taux avait dépassé jeudi le seuil symbolique de 1% pour la première fois depuis plus d'un an, poussant la BoJ à mettre 2.000 milliards de yens (15 milliards d'euros) à disposition des banques pour leurs opérations courantes afin de détendre le marché. Le taux de l'emprunt à dix ans est depuis repassé sous 1%.

Le marché obligataire est relativement agité depuis quelques semaines à Tokyo, en raison des incertitudes levées à son égard par le programme de la BoJ d'acheter sur le marché secondaire l'équivalent de 70% des obligations émises chaque mois par l'Etat.

Vous aimerez aussi

Traders à la cloture sur le New York Stock Exchange le 5 février 2018  [Bryan R. Smith / AFP]
Bourse A Wall Street, le Dow Jones repart de l'avant et prend plus de 2%
La chute de Wall Street s'est propagé aux marchés financiers mondiaux [ERIC PIERMONT / AFP/Archives]
Bourse Krach ou pas krach ? Les marchés se font peur mais l'économie est solide
Cryptomonnaie Binance et les plateformes de cryptomonnaies victimes de leur succès

Ailleurs sur le web

Derniers articles