Hausse surprise des inscriptions au chômage aux Etats-Unis

Un homme marche devant le siège de la Citibanks, le 5 décembre 2012 à New York [Mario Tama / Getty Images/AFP/Archives] Un homme marche devant le siège de la Citibanks, le 5 décembre 2012 à New York [Mario Tama / Getty Images/AFP/Archives]

Les nouvelles inscriptions au chômage ont connu une hausse surprise aux Etats-Unis pendant la troisième semaine de mai, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail.

Le ministère a recensé le dépôt de 354.000 demandes d'allocations chômage entre le 18 et le 25 mai, soit 2,9% de plus que la semaine précédente où le chiffre a été légèrement révisé en hausse (+1,2%), en données corrigées des variations saisonnières.

Selon leur prévision médiane, les analystes se montraient plus optimistes et prévoyaient une stabilisation de l'indicateur à 340.000 après la décrue de 5,2% observée entre le 11 et le 18 mai.

En moyenne sur un mois, le nombre de nouveaux chômeurs a continué d'augmenter pour la troisième semaine consécutive, de +2,0%, pour s'établir à 347.250, selon les données du gouvernement.

Selon les derniers chiffres officiels, le taux de chômage s'établissait à 7,5% en avril, son niveau le plus faible depuis décembre 2008. Les chiffres de l'emploi pour mai seront publiés le 7 juin.

Par ailleurs, la croissance du PIB américain au premier trimestre s'est établie à 2,4% en rythme annualisé de janvier à mars, a annoncé jeudi le département du Commerce qui a revisé en léger retrait de 0,1 point sa première évaluation.

Cette deuxième estimation de la croissance du Produit Intérieur Brut des Etats-Unis est un peu moins forte que la prévision médiane des analystes qui tablaient sur le chiffre inchangé de 2,5%.

Vous aimerez aussi

Ascoval : des salariés dans l'incertitude
Économie Ascoval : des salariés dans l'incertitude
Le Sénat examine mardi et mercredi en première lecture le projet de taxe sur les géants du numérique, défendue par Bruno Le Maire [Damien MEYER / AFP/Archives]
Économie Feu vert du Sénat à la «taxe Gafa» pour imposer les géants du numérique
Cette taxe GAFA devrait rapporter à la France 400 millions d'euros cette année, puis environ 650 millions à l’horizon 2022.
Numérique Tout savoir sur le projet de taxe GAFA, qui arrive au Sénat

Ailleurs sur le web

Derniers articles