Affaire Hermès : sanction de 10 millions d'euros requise contre LVMH

Le collège de l'Autorité des marchés financiers (AFM),  le 31 mai 2013 à Paris [Fred Dufour / AFP] Le collège de l'Autorité des marchés financiers (AFM), le 31 mai 2013 à Paris [Fred Dufour / AFP]

Le collège de l'Autorité des marchés financiers (AFM) a demandé vendredi une sanction de 10 millions d'euros à l'encontre du groupe de luxe LVMH, jugeant pleinement justifiés les griefs de défaut d'information au marché et dissimulation comptable dans sa montée surprise au capital d'Hermès fin 2010.

Le collège, par la voix de Philippe Adhemar, a "proposé une sanction d'un montant de 10 millions d'euros sur l'ensemble des griefs", ce qui constitue l'amende la plus élevée possible dans cette affaire et figure parmi les plus importantes requises dans l'histoire récente de l'AMF.

Vous aimerez aussi

Projet de loi La réforme de la Justice examinée à l'Assemblée
Savoie Blocage des «gilets jaunes» : mise en examen de la conductrice qui a tué une manifestante
Justice Michel Fourniret : une double perpétuité

Ailleurs sur le web

Derniers articles