La Bourse de Paris attendue en baisse, à l'orée d'une semaine chargée

Le palais Brongniart, qui abritait autrefois la Bourse de Paris [Thomas Coex / AFP/Archives] Le palais Brongniart, qui abritait autrefois la Bourse de Paris [Thomas Coex / AFP/Archives]

La Bourse de Paris devrait ouvrir en baisse lundi dans le sillage de Wall Street, dans un marché qui suivra en séance des indicateurs d'activité en zone euro et aux Etats-Unis à l'entame d'une semaine chargée en rendez-vous économiques.

Le contrat à terme sur le CAC 40 perdait 0,36% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance.

Vendredi, l'indice vedette parisien a lâché 1,19% pour terminer à 3.948,59 points. De même, Wall Street a terminé en nette baisse à la veille du week-end. Le Dow Jones a lâché 1,36% et le Nasdaq 1,01%.

Ce recul de la Bourse de New York devrait pousser le marché parisien à rester sur ses gardes en début de séance lundi, d'autant que les investisseurs ont eu des informations contradictoires sur l'activité en Chine, au moment où ils s'inquiètent du ralentissement de l'économie dans le pays.

Selon un indicateur publié samedi par le gouvernement, la production manufacturière en Chine a enregistré un léger rebond inattendu en mai. Mais la même statistique, mesurée cette fois par la banque HSBC, s'est contractée beaucoup plus fortement que prévu sur le même mois.

La séance qui s'ouvre sera par ailleurs riche en publications économiques, notamment pour ce qui est des indices d'activité.

Les investisseurs suivront dans la matinée la deuxième estimation de l'indice PMI manufacturier en zone euro.

Dans l'après-midi, ils se tourneront vers les Etats-Unis avec l'indice ISM dans l'industrie pour mai et les dépenses de construction pour avril.

Les chiffres américains sont particulièrement passés au peigne fin par les marchés qui savent qu'en cas d'amélioration continue de la conjoncture, la banque centrale américaine pourrait être poussée à ralentir ses achats d'actifs, lesquels soutiennent largement les places boursières depuis des mois.

La prudence des marchés lundi sera enfin alimentée par la perspective de nombreux rendez-vous qui seront très suivis en fin de semaine, avec en particulier les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis et la réunion de la Banque centrale européenne (BCE).

Le président de la BCE, Mario Draghi, s'attend pour sa part à une "amélioration graduelle" de la situation financière de la zone euro avant la fin de l'année, a-t-il déclaré lundi à Shanghai.

Valeurs à suivre:

- LVMH: le collège de l'Autorité des marchés financiers (AFM) a requis vendredi une amende de 10 millions d'euros à l'encontre du groupe de luxe, jugeant pleinement justifiés les griefs de défaut d'information au marché et dissimulation comptable dans sa montée surprise au capital d'HERMES fin 2010.

- RENAULT et PSA PEUGEOT CITROEN: le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) publie les chiffres du marché automobile en mai (09H00).

- SANOFI a annoncé lundi l'abandon du programme de recherche expérimentale sur la molécule iniparib (cancer), entraînant une dépréciation d'actifs qui va affecter le résultat net consolidé du premier semestre d'environ 219 millions d'euros.

- SOLVAY a annoncé vendredi l'arrêt temporaire d'une de ses lignes de production en France, une décision prise dans un contexte économique difficile et qui sera en vigueur jusqu'à "ce que la conjoncture économique s'améliore".

- ABC ARBITRAGE vise 500 millions d'euros d'actifs sous gestion pour 2013 et souhaite lancer de nouveaux fonds d'investissement en 2014, a-t-elle indiqué vendredi dans un communiqué publié à l'issue de l'assemblée générale des actionnaires.

- LAGARDERE a annoncé avoir procédé à un rachat partiel d'obligation, à hauteur de 215 millions d'euros, un montant puisé dans la manne récupérée de son désengagement d'EADS.

- RODRIGUEZ GROUP a réduit sa perte nette au premier semestre de son exercice 2012/13 (clos fin mars), liée à la réduction de sa perte opérationnelle dans un contexte de baisse des ventes.

Euronext (CAC 40)

Vous aimerez aussi

Traders à la cloture sur le New York Stock Exchange le 5 février 2018  [Bryan R. Smith / AFP]
Bourse A Wall Street, le Dow Jones repart de l'avant et prend plus de 2%
La chute de Wall Street s'est propagé aux marchés financiers mondiaux [ERIC PIERMONT / AFP/Archives]
Bourse Krach ou pas krach ? Les marchés se font peur mais l'économie est solide
Cryptomonnaie Binance et les plateformes de cryptomonnaies victimes de leur succès

Ailleurs sur le web

Derniers articles