Le Mexique espère une réduction du déséquilibre commercial avec la Chine

Le président mexicain Enrique Pena Nieto, le 31 mai 2013 à Guatemala City [Johan Ordonez / AFP/Archives] Le président mexicain Enrique Pena Nieto, le 31 mai 2013 à Guatemala City [Johan Ordonez / AFP/Archives]

Les présidents mexicain et chinois se rencontrent pour la deuxième fois en deux mois cette semaine, signe d'une coopération croissante entre les deux pays même si le Mexique cherche avant tout à rééquilibrer les échanges commerciaux entre les deux pays.

Le président chinois commencera mardi une visite de deux jours au Mexique, dans le cadre d'une tournée régionale, avec un événement prévu au Champ de Mars de Mexico en compagnie du président Enrique Peña Nieto puis un discours devant le Parlement.

M. Peña Nieto a rencontré M. Xi lors d'une visite en Chine en avril, quatre mois après son investiture, signe d'une volonté du Mexique de mettre fin à d'anciennes rivalités pour favoriser un partenariat.

"Il y a une nouvelle dynamique dans les relations entre les deux pays", a dit à l'AFP le vice-ministre mexicain des Affaires étrangères, Carlos de Icaza.

L'arrivée de deux nouveaux présidents - M. Xi a pris ses fonctions en mars - "ouvre la possibilité de renforcer le dialogue politique et de faire en sorte que les flux de commerce et d'investissements entre les deux nations soit plus équilibré", a souligné M. Icaza.

Sont prévues les signatures de dix accords dans les domaines du commerce, de l'investissement, des infrastructures, de la science et de l'éducation.

Mais le Mexique veut réduire le déséquilibre commercial en faveur de la Chine. Le Mexique a importé 57 milliards de dollars de produits Chine l'an dernier, tandis qu'il n'y a exporté que 5,7 milliards, selon la Banque centrale du Mexique.

Le président chinois Xi Jinping et sa femme, le 3 juin 2013 à San José au Costa Rica [Hector Retamal / AFP]
Photo
ci-dessus
Le président chinois Xi Jinping et sa femme, le 3 juin 2013 à San José au Costa Rica

"Nous cherchons à surmonter ce déséquilibre commercial entre la Chine et le Mexique", a reconnu M. Icaza.

M. Xi a exprimé sa bonne volonté dans ce domaine. "Le côté chinois n'a jamais cherché intentionnellement l'avantage dans le commerce bilatéral", a-t-il dit à l'agence chinoise Xinhua.

Les relations Chine-Mexique ont été toutefois tumultueuses dans les années antérieures, le Mexique accusant Pékin de subventionner son industrie textile.

Le mois dernier, la ville de Cancun a rejeté un projet de méga-centre commercial, le Dragon Mart, qui aurait été un pont pour la marchandise chinoise dans cette région touristique mexicaine.

Malgré cela, "nous n'avons pas vu une telle intensité dans les relations bilatérales depuis des dizaines d'années, surtout si on considère à quel point elles étaient mauvaises au cours des quelques dernières années", selon Enrique Dussel, de l'Université nationale autonome du Mexique.

Le président chinois a même évoqué la possibilité d'un accord de libre-échange avec le Mexique. Les Chinois sont particulièrement intéressés par les ressources naturelles du Mexique, notamment le pétrole et les minerais, pour alimenter sa croissance économique.

Une autre possibilité pour relancer la coopération est l'intérêt porté par la Chine dans les investissement en infrastructures comme les routes, les ports et les chemins de fer, selon Hugo Beteta, directeur du bureau de Mexico de la Commission de l'ONU pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

Vous aimerez aussi

Des « animaux cachés » dans nos aliments ?
Alimentation Des «animaux cachés» dans nos aliments ?
Emploi Le salon Carrefour Commerciales est de retour
Commerce Monoprix ouvre sa boutique virtuelle sur Amazon Prime Now

Ailleurs sur le web

Derniers articles