Travailler en open-space nuirait à la productivité

Image d'illustration.[AFP]

Plus de 60% des salariés en France travaillent aujourd'hui en open-space. Une part en constante progression. Si ce n'est qu'une étude vient de démontrer que travailler selon cette organisation nuirait à la productivité.

Quand l'open-space est apparu dans les années 70, les entreprises y trouvaient de multiples avantages. En regroupant tous leurs salariés sur des plateaux grands ouverts, les entreprises allaient favoriser le travail en équipe. Et mieux encore, joindre l'agréable à l'utile, puisqu'elles y voyaient aussi un bon moyen de faire de substantielles économies. Un salarié dans un bureau cloisonné prend plus de place que dans open-space.

Et à l'heure où les prix de l'immobilier d'entreprise s'envolaient, l'open-space s'est vite imposé comme LA solution.

 

Trop souvent déconcentré

Oui mais voilà. Une récente étude du cabinet américain d’architectes et de design Gensler est venue contredire cette présentation vertueuse en dressant les reproches que tous les salariés trouvent à cette organisation spatiale. 75% des 2.035 salariés américains travaillant dans les services interrogés par le cabinet estiment qu’ils sont inefficaces en travaillant dans un open-space.

Et l'étude de recenser les distractions et les événements qui empêchent de travailler sereinement : collègue qui transforme son bureau en annexe de sa cuisine pour le déjeuner, conversations bruyantes de ses voisins sans relation avec son travail direct, musique qui sort brutalement du PC de l'un des salariés, conversation privée dont l'intérêt se révèle profondément aléatoire…

 

L'open-space favoriserait le repli sur soi

En somme, l’étude démontre que l’open-space, tel qu'il existe dans la plupart des cas, va à l’encontre de ce pour quoi il a été conçu : le travail en équipe. Car toutes ces sollicitations sonores et olfactives rendent les salariés incapables de se concentrer correctement. Pire, cette accumulation de contrariétés peut renforcer le repli sur soi des salariés et ne favorise pas le travail entre collègues.

 

Mais loin de remettre en cause le modèle de l'open-pace, l'étude recommande de mieux les aménager (Gensler est cabinet d’architectes)… Il préconise donc de créer de vrais espaces plus calmes, plus grands, plus accueillants, en installant quelques cloisons par exemple. 

 

Le pire défaut d'un voisin de bureau ? Sentir trop fort 

Aller aux WC au bureau : un cauchemar pour 25% des salariés 

Le porno, c'est mieux au bureau 

Flatulences au bureau : son patron lui inflige un blâme 

Arrêt maladie : qui s'absente le plus au boulot ? 

Une entreprise oblige ses salariés à porter un bracelet électronique 

 

Vous aimerez aussi

La probabilité que les femmes aient un emploi est inférieure à celle des hommes de 26 points de pourcentage, même si 70% des femmes préféreraient travailler plutôt que rester à la maison.
Société L'égalité hommes-femmes au travail possible si les hommes en font plus à la maison
L’intégration des salariés malentendants passe aussi par l’apprentissage
Handicap Ille-et-Vilaine : ils apprennent la langue des signes pour communiquer avec leur nouveau collègue sourd
Salon de l'agriculture : la filière agricole recrute
Emploi Salon de l'agriculture : la filière agricole recrute

Ailleurs sur le web

Derniers articles