A 1%, le Livret A pourrait faire perdre de l'argent

Le livret A est le placement préféré des Français. [Philippe Huguen / AFP/Archives]

Si la fixation du taux du Livret A est respectée à la lettre, son taux devrait passer à 1% au 1er août. Et à ce niveau-là, ce placement ne devient plus très séduisant, à moins de vouloir perdre de l'argent.

La formule inscrite dans l'arrêté du 29 janvier 2008 pour calculer le rendement du Livret A se résume ainsi : chiffre de l'inflation sur un an majoré + 0,25 point.

Selon l'Insee, les prix à la consommation ont augmenté en juin de 0,8% sur un an. Donc en appliquant strictement la formule, cela donne 0,8% +0,25% = 1,05%. Et comme le texte prévoit d'arrondir au quart de point le plus proche, cela fait tomber le taux à 1,0%, soit bien loin des 1,75% actuels.

 

Difficile équation

Voici la difficile équation à laquelle sont confrontées les autorités économiques du pays. Et depuis quelques semaines, ils nous préparaient à une mauvaise nouvelle.

Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, celui qui décide théoriquement d'appliquer à la lettre la formule, le reconnait : son objectif sera l'emploi, mais aussi "d'assurer le maintien du pouvoir d'achat de l'épargne."

Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie, celui qui tranche si le gouverneur souhaite déroger à la formule officielle, ne dit pas autre chose : "je veillerai à ce que le pouvoir d'achat du Livret A soit préservé".

Quant à Jean-Pierre Jouyet, le patron de la Caisse des Dépôts, l'organisme qui centralise les montants de l'épargne, le week-end dernier, il a jugé politiquement délicat d'abaisser la rémunération du Livret A sous la barre des 1,5%.

 

1%, le taux le plus bas jamais accordé

Derrière cette expression de "pouvoir d'achat de l'épargne", il faut bien comprendre que c'est ce que rapporte effectivement l'épargne. Or avec un taux à 1%, le plus bas jamais accordé pour ce placement plébiscité par les Français, autant dire qu'un Livret A ferait perdre de l'argent à ses détenteurs.

Car si depuis plusieurs mois, l'inflation semble décélérer, elle devrait être de 1,5% en 2013 selon différentes projections. Et pour mémoire elle était tout de même de 2% en 2012 et de 2,1% en 2011. Concrètement cela veut dire que les prix augmentent d'autant. Or, si les montants déposés sur un livret ne rémunèrent pas au-delà de 1%, c'est comme si l'on perdait de l'argent, ou plus précisément comme si l'on perdait du pouvoir d'achat. Le Livret devient alors le pire des placements.

Les autorités économiques devraient donc convenir jeudi de couper la poire en deux en proposant un taux à 1,25% à partir du 1er août.

Un bien mauvais signal pour les millions d'épargnants qui ont placé 55,3 milliards sur des livrets pour la seule année 2012, à la faveur de la hausse du plafond du Livret A (22.950 euros).

 

 

Pourquoi le taux du Livret A baisse ? 

"Beaucoup mieux à faire que le Livret A" 

Épargne : le Livret A bientôt taxé ? 

 

 

Vous aimerez aussi

Le rendement moyen des contrats d'assurance-vie les plus répandus s'élevait à 1,7 % en 2018, contre 1,8 % pour l'inflation.
placements L'assurance-vie ferait perdre de l'argent aux Français
Banque Comment mieux gérer son argent
Banque Placements verts : l’épargne en mode écolo

Ailleurs sur le web

Derniers articles