Crédit Suisse décide de virer certains de ses clients

Le fronton d'une banque du Crédit Suisse à Bâle, le 11 juin 2013 [Fabrice Coffrini / AFP/Archives]

Le Crédit suisse a annoncé aujourd'hui qu’il allait demander aux clients d’une cinquantaine de pays de solder leurs comptes.

 

L’une des raisons avancées est qu’elle ne souhaite plus faire affaire avec ces pays à la réputation douteuse.

Sont concernées des nations africaines comme l’Angola ou le Congo, mais aussi le Turkménistan ou la Biélorussie.

Dans d’autres états irréprochables (Danemark, Israël…) la banque veut se débarrasser des clients dont les avoirs sont insuffisants (moins de 800 000 euros). Credit Suisse veut en fait se concentrer sur les riches et super-riches croit savoir le quotidien hélvète Tages-Anzeiger

"Une partie de notre stratégie est de nous recentrer sur certains segments et régions et de sortir de pays trop petits", a rappelé ce mardi une porte-parole de Credit Suisse.

Le Crédit suisse espère ainsi économiser 122 millions d’euros d’ici à la fin de l’année. Au cours des dernières années, la pression sur les banques s'est considérablement accrue pour que celles-ci s'assurent que les fonds de leurs clients sont légitimes, ce qui a entraîné une forte augmentation des frais de procédures.

 

La rémunération du patron de Credit Suisse a augmenté d'un tiers en 2012 

Le Credit Suisse ne veut pas des fraudeurs fiscaux dans sa clientèle

 

Vous aimerez aussi

Banque Placements verts : l’épargne en mode écolo
intelligence artificielle Bruno : quand une IA réinvente l'épargne
Banque Les ménages aux budget serré épaulés par les banques

Ailleurs sur le web

Derniers articles