Microsoft veut aider 300.000 jeunes des quartiers à trouver un emploi

Le programme YouthSpark de Microsoft a pour ambition d'aider sur trois ans 300.000 jeunes des quartiers populaires à s'insérer dans l'emploi. [AFP]

Le géant de l'informatique Microsoft et François Lamy, ministre délégué chargé de la Ville, ont signé une convention mardi 28 janvier en faveur de l'emploi des jeunes des quartiers populaires. Objectif : aider 300.000 jeunes à trouver un emploi d'ici 3 ans en les initiant aux métiers du numérique.

 

Alors que la France compte 3,3 millions de chômeurs, Microsoft s'engage pour l'emploi des jeunes. Le géant de l'informatique vient de cosigner avec le ministre délégué chargé de la Ville, François Lamy, une convention en faveur des jeunes issus des quartiers populaires dans le cadre de la charte "Entreprises et Quartiers".

Cet accord, qui s'inscrit dans le cadre du programme mondial YouthSpark, a pour ambition d'accompagner sur trois ans 300.000 jeunes issus des zones urbaines et sensibles (ZUS) afin de les aider à trouver un emploi dans les métiers du numérique, ce, "en leur permettant d'acquérir les compétences, les outils et le réseau nécessaires à la révélation de leur potentiel et à leur insertion dans l'emploi". 

 

Initiation, formation, soutien

Concrètement, le programme de Microsoft s'articulera autour de trois axes :

- Créer des vocations via des campagnes de sensibilisations et des initiations au aux métiers du numérique. Le géant de l'informatique mettra ainsi en place un accès prioritaire à la "classe immersive" sur le campus de Microsoft France et offrira une initiation au coding à 500 élèves par an.

- Former les jeunes des ZUS, notamment en soutenant des écoles de la deuxième chance spécialisées dans le numérique, telles que la [email protected]émie et la formation Simplon.co et en mettant des outils à leur disposition.

- Soutenir les jeunes entrepreneurs, via les dispositifs d'accompagnement, tels que BizSpark et MicrosoftVentures.

 

Un secteur qui recrute

Si Microsoft s'engage dans cette voie, c'est que le numérique est un secteur à fort potentiel de recrutement. Selon Alain Crozier, président de Microsoft France cité par Challenges, il y aurait "30.000 à 40.000 postes disponibles dans le web".

Surtout, le secteur est plébiscité par les jeunes des quartiers populaires. Selon une enquête OpinionWay pour Microsoft, 80% des jeunes résidant en ZUS se disent attirés professionnellement par les numérique contre 69% pour l'ensemble des sondés. De même, 47% d'entre eux aimeraient créer une entreprise dans le domaine numérique.

"Les métiers du numérique sont des métiers d'égalité des chances, où l'on peut réussir même si on n'est pas doté de ce capital culture ou social si souvent discriminants, où l'on peut s'épanouir alors même qu'on est mal à l'aise dans le système scolaire traditionnel", souligne encore Alain Crozier.

Le programme YouthSpark, dans lequel s'inscrit cette convention, est une initiative mondiale de Microsoft visant à aider 300 millions de jeunes de plus de 100 pays. 

 

Microsoft va aider les patrons parisiens

Les outils anti-chômage

Le chômage est reparti à la hausse en décembre

 

Vous aimerez aussi

Bon à savoir Quelle est l'origine du terme «chômage» ?
mobilisation General Electric : Belfort se mobilise
Avignon : pénurie de serveurs pour le festival
Emploi Le Festival d'Avignon face à une pénurie de serveurs

Ailleurs sur le web

Derniers articles