Paris et Bruxelles s'échauffent sur le budget

Une vue du ministère du Budget et des Finances [Bertrand Guay / AFP/Archives] Une vue du ministère du Budget et des Finances [Bertrand Guay / AFP/Archives]

Bruxelles pourrait donner un avis négatif sur le budget 2015 de la France. Paris reste inflexible.

 

De l’eau dans le gaz. Alors que Paris doit soumettre, le 15 octobre prochain, son projet de loi de finances 2015 à la Commission européenne, celle-ci pourrait rendre un avis très négatif.

Selon un responsable à Bruxelles, cité par Le Figaro mardi, le texte, qui ne prévoit qu’une très légère réduction du déficit public l’an prochain, serait en effet «inacceptable».

La Commission pourrait donc demander des efforts supplémentaires à la France. Le message politique pour l’Hexagone, déjà critiqué pour son incapacité à réformer, serait alors désastreux.

Un scénario balayé, mardi, par Manuel Valls, qui a rappelé que Bruxelles ne pouvait faire que des «remarques» sur le budget, et non le rejeter.

De son côté, Michel Sapin a reconnu qu’il y avait bien "une discussion entre les uns et les autres", tout en martelant qu’il n’y aurait ni augmentation d’impôts, ni économies supplémentaires, quand bien même l’avis de la Commission serait négatif. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles