Testeur de paintball : une cible humaine payée 50.000 euros la semaine

Des traces d'impact de munitions de paintball.[Paul Gallo / CC]

Tester des munitions de paintball. Voici l’offre d’emploi mise en ligne par une entreprise britannique. "Dur au mal, courageux", tel est le profil du candidat qui se verra rémunérer 40.000 livres (environ 50.000 euros) pour une semaine de travail.

 

Une offre d’emploi pas comme les autres. Testeur de balles de paintball. Une entreprise britannique cherche une personne relativement "résistante à la douleur" pour tester de nouvelles munitions de paintball. Avec un salaire extrêmement compétitif à la clé, 50.000 euros la semaine.

Le candidat devra également être disponible, selon le Telegraph, entre Noël et le jour de l’An pour la période de test. Justin Toohig, fondateur de UKPaintball.co.uk, explique dans les colonnes du journal qu’il "est important de tester les nouvelles munitions avant de les mettre entre les mains du grand public et de les tester en conditions réelles et de constater les dégâts qu’elles causent si l’on est mal protégé par les combinaisons ou les cuirasses".

Ainsi, le testeur jouera le rôle de cible humaine, "une à deux heures par jour, du lundi au vendredi, entre Noël el le jour de l’An", précise M. Toohig. Ce dernier recherche une personne "résistante à la douleur et pour laquelle le mot peur n’existe pas".

A la clé, une rémunération d’environ 50.000 euros, et des collègues "cool", précise l’annonce. Le premier argument risque de toucher sa cible avec plus d’efficacité que le second.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles