Pacte de responsabilité : le patronat mis en cause

Emmanuel Macron Emmanuel Macron, en novembre 2014.[YOSHIKAZU TSUNO / AFP]

Pour Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, le Medef est en partie responsable du manque d'effets du pacte de responsabilité.

 

Le coup de semonce est venu du patron de Bercy. Alors que le Medef appelle les patrons à se mobiliser cette semaine pour dénoncer la politique économique de l’exécutif, Emmanuel Macron a estimé, mardi matin, que l’organisation patronale était également responsable de «l’échec» du pacte de responsabilité.

«Aujourd'hui, très peu d’accords de branche sont signés, a souligné le ministre de l’Economie. C’est un échec, et c’est aussi [celui de Pierre Gattaz].» Alors que des allègements de charges patronales ont été votés en juillet dernier, seules deux branches professionnelles (sur une cinquantaine au total) ont, pour l’instant, conclu un accord pour prévoir des contreparties en termes d’embauche et de conditions de travail.

Début novembre déjà, le ministre du Travail, François Rebsamen, avait regretté que la moitié des branches n’aient pas encore planifié de négociations. De son côté, le Medef a toujours assuré que les accords seraient signés au plus tard début 2015. Et dénonce d’autres dispositifs, comme le compte pénibilité, qui viendraient, selon lui, annihiler l’impact positif des baisses de charges.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles